fbpx

Savez-vous combien vous allez dépenser en vacances?

Vous méritez de belles vacances, j’en suis sûr!

Mais comment faire pour décrocher durant une ou plusieurs semaines sans se tordre de douleur financière au retour?

 

Dépenser en vacances, mais à quel prix ?

Quoi de plus agréable que de finalement tomber en vacances ! De belles vacances si attendues… Et surtout, si bien méritées!

Lorsque j’ai lancé mon blogue il y a quelques années, je me suis juré de vous parler le moins possible de « budget » – un mot que je n’aime pas plus que vous, sans aucun doute!

Aussi parce qu’un budget est pour moi une limite… Et je n’aime pas les limites! Sauf quand il est question de les dépasser! Ce que j’ai d’ailleurs souvent fait avec mon argent (et ma carte de crédit!) pendant trop longtemps.

Que de retours de vacances douloureux…

Quelle peur! Et quelle honte de constater les dégâts en recevant mon état de compte bancaire!

Je me disais, pour me convaincre, que tout irait bien:

Les vacances, c’est fait pour s’éclater! Pas pour penser et se contrôler. Sinon, ce ne seraient pas des vacances!

Mais au retour, c’était toujours la cata!

Heureusement que j’ai changé. Que j’ai appris à me contrôler sans perdre le plaisir de vivre ni le plaisir de dépenser en vacances…

Ah! Vivre ses vacances à soi…

 

Pourquoi mieux dépenser en vacances?

Je vais tout de même vous parler de comment je fais pour mieux dépenser en vacances. Ça pourrait vous éviter la catastrophe au retour!

mieux gérer mon argent Marc BlaisIl y a quelques années, grâce à ma méthode pour mieux dépenser, j’avais enfin réussi à reprendre le contrôle de ma vie financière et j’arrivais à très bien me contenir et à dépenser raisonnablement.

Mais en vacances…

Je ne savais pas comment faire pour décrocher durant une ou deux semaines de vacances sans me tordre de douleur (financière) au retour!

Je savais bien qu’il y aurait un retour de vacances et qu’il y aurait aussi – bien sûr! – de nouvelles vacances dans quelques mois ou l’an prochain.

Mais j’en profitais tellement de ces vacances que je ne pensais surtout pas à mon douloureux retour!

Je me disais pourtant que ce serait vraiment mieux de bien contrôler mes dépenses de voyage et éviter ainsi deux à trois mois de stress financier qui me pousserait à une réduction extrême de mes dépenses prioritaires.

Ce qui me faisait vraiment souffrir et détester ma vie!

Me détester, aussi.

 

Trouver la motivation pour moins dépenser en vacances

J’ai finalement trouvé la motivation pour moins dépenser en vacances, cesser de me détester et être heureux!

Maintenant, je quitte pour mon voyage avec l’idée de repartir le plus vite possible!

Aussi, je cherche constamment des façons pour partir plus souvent…

Puisque voyager est une de mes passions, mon but est de voyager moins cher pour voyager plus.

Et j’y arrive assez bien!

J’ai réussi à me convaincre de ne pas dépenser de grosses sommes d’argent. J’ai cessé de me faire croire que plus je dépense et plus je serai heureux.

Désormais, je sais faire la différence entre une dépense qui me ressemble et une folie qui semble rendre heureux les autres. Car les autres, ce n’est pas moi!

Je ne suis toutefois pas encore totalement hermétique au marketing subliminal, mais je saisis désormais assez bien les pièges du marketing et de la consommation.

Aussi, quand je quitte en vacances, je me pose la question: comment faire pour ne pas être déçu au retour?

 

Pour ne pas être déçu au retour !

Voici quelques trucs simples que j’applique moi-même.

Il y a bien sûr la formule «tout compris» qui offre l’avantage de connaître son budget de vacances à l’avance, pour ceux qui aiment.

Mais il y a aussi un truc qui me revient à la mémoire là, maintenant…

J’ai ce souvenir d’il y a longtemps. J’avais 10 ans et Oncle Marcel et Tante Aline (deux très belles personnes qui ont quitté) m’ont invité à partager quelques jours de leurs vacances.

Je les vois encore s’arrêter pour noter chacune de leur dépense de voyage de Thetford à Montréal. Ce fut un voyage de pur plaisir pour moi!

Le voyage a pris au moins cinq heures avec le repas, le poste à essence et surtout le Dairy Queen (une chaîne américaine spécialisée en glaces, pour mes lecteurs européens).

Le plus drôle de l’histoire, c’est que pendant des années, j’ai cru que leurs dépenses leur étaient remboursées par l’employeur car à cette époque c’était le début des « vacances payées »!

Lorsque j’appris, quelques années plus tard, que seul le salaire était versé à l’employé durant ses deux semaines de vacances annuelles, je me suis senti un peu coupable d’avoir choisi le plus gros cornet du Dairy Queen!

Mais l’important ici, c’est que la méthode du carnet leur permettait de ne pas dépasser les limites du budget qu’ils s’étaient fixé!

Et ce truc est encore très utile aujourd’hui.

Quoique votre appareil intelligent vous aidera certainement car vous n’aurez rien à additionner!

 

Pas de budget pour les vacances mais…

Personnellement, je n’utilise pas le budget systématiquement pour mes vacances mais… c’est tout comme.

Généralement, je quitte avec une somme d’argent en liquide qui correspond à mon budget. Car pour moi, dépenser de l’argent papier me rend conscient de ma réalité financière.

Mais aussi pourquoi pas un carnet de notes ou une application pour appareil intelligent?

C’est vrai qu’il s’est écoulé 45 ans depuis mon voyage… Et que maintenant vous pouvez faire beaucoup mieux que le carnet et le crayon! Et aussi, beaucoup plus rapidement!

L’application que j’utilise pour iPhone est Budget .

Il y a aussi Money Wise pour Android qui fonctionne bien, me dit-on.

 

Être soi et dépenser en vacances

Personnellement, ce qui m’a le plus convaincu de ne pas abuser de ma carte bancaire et de ma carte de crédit en vacances (je n’utilise plus la carte de crédit pour mes dépenses personnelles depuis belle lurette!) – c’est simplement la perspective de mon prochain voyage!

C’est le plaisir anticipé de voyager encore et encore me stimule à être prudent et à mieux dépenser en vacances.

Ma motivation vient de mon plaisir de voyager. Et cette pensée est tellement forte que j’ai du plaisir à épargner en voyageant!

Je vous souhaite de bonnes vacances de moins en moins chères et de plus en plus agréables. Surtout, je vous souhaite plusieurs futures vacances qui vous ressemblent!

D’ailleurs, pour le plaisir de vous retrouver, je vous invite à vous joindre au groupe FB Le défi d’être soi.

Au plaisir,

Marc Blais