Catégories
Investir en temps de crise Investir intelligemment, penser autrement !

Devenir un meilleur investisseur en temps de crise

Comment devenir un meilleur investisseur avec les taux de rendement sur les titres à revenu qui s’approchent de 0 %?

Et quelle stratégie adopter avec les marchés boursiers qui donnent des signes évidents de fatigue?

Du côté de la bourse en général, l’indice Schiller mesure le ratio cours/bénéfice du S&P 500.

D’ailleurs, ce ratio atteint 30 fois en septembre 2017 (cliquez ici pour l’actualiser).

avenir-des-marches-boursiers-shiller-pe-ratio-06-17
L’indice Shiller PE Ratio S&P 500

Et d’autre part, on retrouve même des taux obligataires négatifs!

C’est pourquoi vous entendez et lisez fréquemment ceci: « Comme les placements offrant une plus grande sécurité ne sont plus aussi rentables, il faudra accepter de prendre plus de risque avec son épargne… pour obtenir des rendements plus intéressants. »

 

Prendre plus de risque pour devenir un meilleur investisseur ?

Prendre plus de risque avec son épargne!

C’est maintenant presqu’un slogan publicitaire : prenez plus de risque et gagnez plus d’argent avec vos placements!

Il fallait juste y penser! C’était aussi simple que ça…

Tout est réglé maintenant!

On se demandait vraiment tous comment faire, les épargnants, les retraités et les familles qui veulent investir pour les études de leurs enfants. Pour éventuellement acheter une résidence ou simplement pour mieux vivre notre retraite…

La solution serait – même si vous n’avez jamais voulu prendre autant de risque jusqu’à maintenant, aujourd’hui, c‘est ce que vous devriez faire!!

 

Le risque ou la volatilité ?

Mais de quoi parle t’on vraiment lorsqu’on parle de risque? N’oublions pas que Warren Buffet fait une nette différence entre les notions de risque ou de volatilité ?

Et oui, car si on parle vraiment de risque, alors on parle clairement de celui de perdre son argent, alors pensez-y à deux fois!

Et s’il s’agit simplement de volatilité, c’est à dire d’une variation de valeur dans le temps, il est possible, bien sûr, qu’elle soit de courte durée. Mais cette volatilité – un mot doux qui veut dire: attendre x années avant de récupérer son argent – peut vous faire souffrir plus que vous ne le pensez!

 

Mieux comprendre la volatilité des marchés

 

 

L'indice Nasdaq de 2000 à 2017
L’indice Nasdaq de 2000 à 2017

Prenons l’exemple du Nasdaq qui a explosé suite à la bulle électronique des années 1990. L’indice Nasdaq a a perdu une grande partie de sa valeur en 2000 et il n’a repris sa valeur nominale que 15 ans plus tard!

Et encore là, 15 ans, c’était pour ne récupérer que sa valeur nominale. Si on parlait de sa valeur actualisée, qui tient compte de l’inflation, alors il faudrait ajouter quelques années de plus! Quelle vie pénible pour tous les investisseurs qui ont dû vivre cela!

La prochaine fois qu’une semblable correction du marché boursier se reproduira, aurez-vous suffisamment de patience?

Et surtout, aurez-vous le luxe d’attendre autant d’années?

Vous devinez que plusieurs investisseurs n’ont évidemment pas eu cette patience. Et ils ont vendu leurs actions dot com, générant de grandes pertes!

C’est bien vrai que d’autres indices boursiers comme le CAC 40, le TSX et le Dow Jones sont historiquement beaucoup moins volatils.

Indice composite des marchés mondiaux 1995 à 2017
Indice composite des marchés mondiaux 1995 à 2017

Et c’est pourquoi ils ont tendance à récupérer plus rapidement suite à une correction ou à un krach boursier.

Plus rapidement?

En moyenne ces indices des principaux marchés du monde ont retardé sept longues années avant de récupérer des deux dernières crises.

Et manifestement, comme vous pouvez le constater, de sérieuses corrections se produisent régulièrement.

Le CAC 40 n’avait toujours pas récupéré à la fin 2015, suite à son haut historique de 6625 points, atteint en 2000.

Quant aux autres indices canadiens et américains, ils ont dormi entre six et huit ans avant que l’investisseur ne retrouve son capital.

 

Savoir se connaitre pour devenir un meilleur investisseur

Il est important de bien se connaitre pour investir avec succès.Voici un extrait de mon livre Le guide de l’investisseur intelligent.

« Plusieurs d’entre nous n’arriveront jamais à être de bons investisseurs.

Non pas parce qu’ils ne comprennent pas la finance, l’économie et les produits financiers qui leur sont proposés, mais simplement parce qu’ils ne se comprennent pas suffisamment bien!

Pour réussir en investissement, il faut — entre autres choses — apprendre à bien se connaitre afin de prendre les meilleures décisions pour nous.

Je n’ai pas dit : les bonnes décisions mais les meilleures décisions! Car l’investissement est loin d’être une science exacte. En plus, il faut savoir qu’une idée d’investissement peut être bonne pour votre conjoint et ne pas l’être du tout pour vous!

Et aussi, il y a l’aspect psychologique à considérer qui pousse quelques fois certaines personnes à prendre des risques disproportionnés…

Comme vous savez, c’est souvent très tentant de prendre trop de risque… »

 

Le secret pour devenir un meilleur investisseur en temps de crise

Voici enfin le secret que je veux vous partager aujourd’hui pour devenir un meilleur investisseur en 2017 et durant les prochaines années de cette crise financière qui est loin d’être terminée.

Si vous prenez un risque en investissement assurez vous de bien le comprendre.

Il arrive trop souvent, malheureusement, que l’on investisse les yeux fermés! Sans prendre le temps de bien comprendre le risque de cet investissement.

Il est fort possible dans ces situations, qu’on ne veuille pas voir la vérité en face. Que l’on préfère se cacher le risque véritable que l’on court. Et le montant d’argent qu’on perdrait si un événement imprévisible se produisait…

Il faut savoir qu’en investissement, il y a toujours des imprévisibles.

D’ailleurs, voici une question que vous devriez vous poser – et que je pose en coaching – : accepteriez-vous de vivre l’impact d’une baisse subite et radicale de 30% de votre portefeuille boursier?

Si la réponse est non, alors trouvez vite une alternative, qui vous ressemble et qui vous fera atteindre vos objectifs.

Ensuite, n’investissez jamais en allant à l’encontre de vous-même et de vos valeurs! 

Enfin, pensez aux valeurs de l’entreprise et au comportement des dirigeants de l’entreprise dans lesquelles vous investissez. Je pense ici à Bombardier

 

À très vite!

Marc Blais

Votre coach financier

Laisser un commentaire