fbpx

Devenez un leader respecté !

Croyez-le ou non, la philosophie peut aider un manager à performer et à devenir le leader respecté, efficace et libre qu’il désire être!

Spinoza, un grand penseur du 17e siècle a élaboré quelques grands principes de vie (et de gestion!) repris par Frédéric Lenoir dans son récent livre, Le miracle Spinoza.

 

Être soi-même

Le leader libre est quelqu’un qui ne joue pas un rôle.

Il est!

Il est responsable et il responsabilise.

Pour y arriver, il a compris qu’il se doit d’être vrai. Aussi, il cherche la vérité en tout.

Pour un leader libre, la vérité ce n’est pas uniquement de ne pas dire de mensonges. C’est de chercher à comprendre ses collaborateurs. Et à les découvrir dans leur vérité. Sans les juger!

C’est comprendre…

Car comprendre évite les conflits. Et règle les conflits!

C’est notre bonheur qui est en jeu.

Tout notre bonheur et tout notre malheur proviennent des choses, des idées et des êtres qui vont nous affecter, pour le meilleur et pour le pire.

Frédéric Lenoir

Quoi demander de mieux que d’être et de rendre les autres heureux?

Sinon, encore plus de leaders libres, rationnels et avertis!

 

Qui suis-je?, selon Spinoza

Trouver sa raison d’être et le manifester est tout un défi!

Spinoza considère que tout ce qui nous constitue (et explique notre comportement) provient des rencontres qui nous ont affectés depuis notre naissance et qui ont produit en nous des affects très divers. Autrement dit, tout dans la vie est une question de bonne ou de mauvaise rencontre. Frédéric Lenoir

Aussi, une belle rencontre nous harmonise, nous énergise en quelque sorte.

Alors qu’une mauvaise rencontre peut nous entraîner vers des sentiments négatifs comme la haine et la peur.

Et ce n’est pas ce qu’on veut, comme manager!

Alors que faire?

On dispose de deux choix selon Spinoza:

Soit on se laisse flotter au gré des bonnes et moins bonnes rencontres, sans discernement. Et sans réfléchir!

Soit on se prend en main! Et on devient plus lucides sur nous-mêmes et sur les autres. Alors on apprendra sur soi…. et sur les autres.

 

Ne pas juger, mais comprendre

Le comportement d’autrui est souvent inexplicable à nos yeux.

Dans la vie, lorsque l’on croise, rencontre ou côtoie une personne au comportement bizarre, inexplicable ou dérangeant, notre premier réflexe peut en être un de protection.

– Non, mais c’est un malade!

– Pourquoi fait-il ça?

– Tu l’as vu? 

Nous réagissons sans savoir qui est derrière cette personne…

Pourtant, si nous regardons plus attentivement du côté de la raison, tout s’explique. Tout l’environnement devient plus agréable et plus efficace. Ça va ensemble!

Plus un leader est animé par la volonté de comprendre et par l’assertivité, plus il sera performant auprès de ses équipes et vis-à-vis du monde extérieur.

Jérôme Koechlin

Comment devenir un leader respecté et libre?

Face à une situation ou à une personne difficile, il faut arriver à changer notre regard, à nous en libérer.

Il s’agit de (re) trouver la raison face à une situation émotive.

Chercher à comprendre…

Car l’émotion cachée derrière une situation difficile nous trahit! Elle affecte notre jugement rationnel, notre comportement et donc nos décisions.

Pour Spinoza en tout cas, la solution, c’est de:

Ne pas se moquer, ne pas se lamenter, ne pas détester, mais comprendre.

Baruch Spinosa

Est-ce que ça vaut la peine d’essayer?

Oui.

Car gérer, c’est communiquer…

Et dépasser ses émotions pour essayer de comprendre et agir est la base d’un savoir-être et d’un savoir-vivre ensemble au profit de la communauté qu’on habite. Et qu’on dirige.

C’est notre responsabilité de leader. C’est pour ça qu’on a été choisi. Et c’est ainsi que l’on est éventuellement jugé et évalué par nos pairs, par nos patrons et par nos collaborateurs.

Nous avons ce rôle à jouer à la maison, en société et au travail; celui du leader respecté!

Marc Blais

 

Article original sur Flanagan RP

%d blogueurs aiment cette page :