Catégories
Être soi dans la vie Le défi d'être soi Votre relation à l'argent

Je découvre qui je suis. Je dépense, donc je suis?

Est-ce possible que je découvre qui je suis grâce à une meilleure conscience de mes dépenses?

Je crois bien que oui!

Et je vais même vous partager un truc qui vous aidera, à la fois, à mieux vous connaitre et à mieux interagir avec votre argent.

En fait, ce que j’aimerais, c’est qu’éventuellement tout le monde apprenne à dialoguer avec son argent comme si c’était son meilleur ami! 

Et pourquoi pas?

Aimeriez-vous en découvrir un peu sur vous même et sur les vraies raisons qui vous font dépenser sur certains produits que sur d’autres?

Aimeriez-vous savoir ce que vos dépenses révèlent sur vous-même?

 

Je dé-pense, donc je suis?

Dépenser nous rend heureux, mais pour un certain temps seulement.

En fait, acquérir un bien ou vivre une expérience n‘est pas une fin en soi.

Car ce n’est que ce n’est qu’une question de temps avant que l’on se désintéresse de notre nouvelle voiture, de notre causeuse en cuir, de notre nouvelle robe et de notre manteau de cuir. Car admettons-le; souvent, on se fait prendre! Et on achète un truc en souhaitant tellement qu’il nous fasse oublier une mauvaise journée au travail ou un mauvais moment quelconque que nous succombons à la tentation.

Car à moins que l’on sache vraiment comment résister au marketing subliminal ou que l’on devienne conscient de ce qui nous fait dépenser, on ne s’en tirera pas!

Et on poursuivra notre vie en cherchant encore et toujours autre quelque chose… de nouveau à acheter pour être… heureux.

Si bien que cette quête d’achats pour être finalement heureux ou encore pour être plus heureux ne s’arrêtera jamais !

Et bien que vivre une expérience est généralement plus gratifiant que de s’acheter un produit, ce sera le même résultat en matière de satisfaction dans ma vie.

 

Il est où le bonheur financier?

Chercher le bonheur par la consommation est une quête impossible, malhonnête et sans fin!

Il est clair que le marketing moderne s’appuie sur ce comportement erroné (de notre part) pour nous faire dépenser notre argent à mauvais escient.

Mais comme je dis souvent dans mes ateliers-conférences : « maintenant que vous savez, qu’allez-vous en faire ? »

Vous ne pouvez pas rester là, triste et frustré, à accuser les magasins, les marketeurs et les publicistes!

Vous devriez peut-être passer à une autre étape?

Personnellement, après plusieurs déceptions causées par des milliers d’achats inutiles qui ne m’ont pas apporté le bonheur escompté à long terme, je me suis dit : « il doit bien y avoir quelque chose d’autre dans la vie » !

En fait, je me disais que si un achat me nourrit aussi peu et me rend heureux que quelques heures ou quelques jours à la fois, à quoi bon dépenser autant?

Est-ce que, par hasard, mon bonheur ne serait-il pas ailleurs que dans mes dépenses?

Peut-être que si je découvre qui je suis…

 

Ce que vos dépenses disent de vous?

Je découvre qui je suis grâce à mon argent!

Car si je porte attention à ce qui se cache derrière mon intention de dépenser, je découvrirai une raison qui est bien loin du besoin que je croyais. Car derrière ce besoin, se cache souvent une émotion!

Lorsque nous souhaitons quelque chose, soit un objet ou une expérience, ce que nous recherchons en fait est le sentiment que la possession de cette chose nous apportera, par exemple la sécurité, la liberté, la joie la détente, le plaisir, etc. Sylvie Goudreau

Vous devez prendre conscience que vous n’êtes pas ce que vous consommez, vous êtes bien plus que ça!

Tous les achats que nous faisons doivent avoir une raison pratique. Sinon, c’est qu’il y a un message qui se cache derrière…

Et ce message vous révèlera peut-être une partie de votre être qui vous est (encore) inconnue.

Où il vous indiquera qu’il existe encore une parcelle d’une vieille blessure à guérir… Qui a encore un peu besoin de votre attention.

Êtes-vous prêt à le recevoir ce message ?

En faisant le court exercice qui suit, vous allez possiblement découvrir ce que vous recherchez vraiment dans votre vie. Ce qui vous manque, ce n’est possiblement pas ce sac à main, ou ce veston de cuir, comme vous le pensiez!

Regardez simplement en vous ce qui se cache derrière ce désir d’acheter et de posséder.

 

Je découvre qui je suis grâce à mes dépenses

Dis-moi comment tu dépenses, je te dirai qui tu es!

D’abord, je vous demanderais de réfléchir à un produit ou à une expérience que vous aimeriez vraiment vous payer si vous en aviez les moyens…

Ensuite, fermez les yeux. Et imaginez que vous l’avez déjà cet objet. Et que vous vivez maintenant la pleine expérience de ce qui était votre rêve!

Enfin, demandez-vous quelle sensation cela vous apporte ?

Et quel sentiment cela fait-il monter, en vous?

Vous allez déceler quelque chose; ce sera une émotion.

En fait, il est possible qu’un ou deux sentiments remontent en vous…

Et si vous refaites l’exercice plusieurs fois au cours des prochains jours/semaines, vous remarquerez une certaine constance. C’est qu’une ou deux émotions devraient remonter plus souvent.

Puis en réfléchissant et en décortiquant ces émotions, vous comprendrez beaucoup mieux ce que vous recherchez vraiment dans votre vie.

Vous deviendrez soudainement bien plus conscient de vos vraies valeurs, de vrais besoins de votre vie. Et aussi, de vos blessures qui restent à guérir.

C’est ce qu’apporte la conscience de dépenser, la conscience de qui on est. C’est ce que j’appelle « Être soi avec son argent! »

 

L’argent est un miroir !

Éventuellement, vous pourriez aller plus loin dans votre vie et vous poser la question suivante:

Est-ce que je veux vivre de belles émotions à court terme?  Ou est-ce que je veux guérir ce vide qui m’habite, d’une autre façon qu’en gaspillant mon argent?

Par exemple, si j’ai un fort besoin de reconnaissance, causé par une grande blessure d’abandon ou de rejet, je suis bien mieux d’en prendre conscience, car ainsi je découvre qui je suis. Même si ce n’est pas facile…  Et ensuite, je vais continuer à avancer et cheminer vers un meilleur contrôle de ma vie financière. Et de ma vie!

Car, c’est en reconnaissant la source de mon besoin de dépenser que je pourrai décider d’assouvir les vrais besoins de mon être.

Ce que tu as, beaucoup peuvent l’avoir… Mais ce que tu es, personne ne peut l’être ! (Inconnu)

Marc Blais

NOTE: Je présente régulièrement des Ateliers-conférences Être soi avec son argent au Canada et en Europe. Veuillez communiquer avec moi si vous aimeriez bientôt me voir dans votre ville!

Merci!

Catégories
Être soi dans la vie Le défi d'être soi Trouver sa mission de vie

Je ne sais pas quoi faire de ma vie!

« Je ne sais pas quoi faire de ma vie ! » – est certainement la phrase que j’entends le plus souvent ces temps-ci, lors de mes ateliers/conférences « Être soi avec son argent ».

Et comme aider les gens à trouver leur mission de vie est ma mission de vie, je crois important d’en parler en termes simples et accessibles.

La grande majorité d’entre nous ne trouveront pas leur raison d’être et environ 50% ne la chercheront pas non plus!

 

Quoi faire de ma vie?

Lorsqu’on aborde le sujet de notre orientation dans la vie, tout de suite, on veut une réponse concrète à cette grande question: quoi faire de ma vie?

En fait, on aimerait tant une réponse simple et rapide comme: plombier, traducteur, journaliste, acteur, etc.

Mais, ce n’est pas si simple, en raison de tous nos blocages et de nos peurs.

Par exemple?

  • Je ne peux pas, je n’ai pas d’études!
  • Je n’ai pas d’argent pour me lancer à mon compte!
  • Il faut des contacts pour réussir dans ce domaine…

Autant d’excuses inutiles qui contribuent à augmenter le stress et la confusion. Et qui m’empêchent de trouver MA solution!

Ce dont on a la capacité de rêver, on a aussi la capacité de le réaliser!

Walt Disney

Souvent, la question revient tout le temps, elle est restée sans réponse à 25 ans. Et elle est encore sans réponse à 35, 45, 55 ans!

Car c’est peut-être que vous tentez de répondre à la mauvaise question…

Aussi, si, au cours des années, votre position sociale, vos enfants, vos meubles et vos autres biens ne plus autant pour vous. S’ils ne suffisent plus à vous rendre heureux. Si vous ressentez comme un vide…

Et on se découvre une faim de plus en plus grande de savoir notre raison d’être.

Plutôt que la question  « quoi faire de ma vie? », qu’arriverait-il si on se posait la question: qui être dans ma vie?

Qui suis-je? Pourquoi j’existe?

Ce qui vibre en nous, ce n’est pas un métier ou une profession, mais une mission.

Et s’il s’agissait simplement de compléter la phrase suivante:

« Je suis ici pour aider les autres à… »

Qui suis-je?

L’erreur la plus commune, c’est de se tourner vers les biens matériels, vers les reconnaissances extérieures comme les titres et les diplômes. Il y a aussi l’argent que je possède…

Mais puis-je vraiment me définir par un compte bancaire, par toutes mes possessions? Suis-je ce que je possède?

Comme la grande majorité des gens ne connaissent pas les fondements de leur mission de vie, cette quête de transformation est orientée vers l’extérieur dans la plupart des cas.

On cherche à changer de travail, de relations ou de domicile pour assouvir cet élan. On acquiert d’autres connaissances et développe d’autres habiletés dans lesquelles on tente de s’investir, croyant qu’elles mèneront enfin à la découverte de sa propre mission de vie.

Sylvie Ouellet

 

Or, pour agir, pour faire le travail de nos rêves, il faut avoir découvert qui on est!

Il faut avoir connecté avec ses émotions et sentir nos états d’âme face à différentes situations délicates de la vie qui nous font surréagir émotivement.

Car pour nous comprendre, il nous faut nous écouter.

Et écouter son discours intérieur permet de déceler ses faiblesses. Identifier ses blessures.

Et surtout, choisir de les affronter!

 

Quel genre de vie voulez-vous?

Et si je vous posais la question: quel genre de vie voulez-vous? Quelle serait votre réponse?

  • Je ne sais pas du tout ce que je veux dans la vie.
  • Je sais surtout ce que je ne veux pas.
  • En fait, je dirige ma vie selon ce que les autres veulent pour moi.
  • Je sais ce que je veux, mais je ne sais pas comment y arriver.
  • Je sais ce que je veux, mais je n’arrive pas à passer à l’action.
  • Quand je décide de passer à l’action, je me laisse arrêter par mes proches qui ne sont pas d’accord.
  • Je sais ce que je veux, mais j’attends que toutes les circonstances soient parfaites.
  • Je sais ce que je veux, je passe à l’action et je n’ai pas peur de me tromper, car je sais que tout n’est qu’expérience.

 

Notre raison d’être

La raison d’être de chacun d’entre nous sur la planète Terre est de redevenir conscients de qui nous sommes véritablement.

Lise Bourbeau

Et si notre première raison d’être était simplement cela: trouver qui je suis!

Pour ensuite trouver ma mission de vie. Et de vivre ce cheminement long et pénible, la plupart du temps, qui mène à aider les autres à quelque chose.

Ma mission de vie!

J’ai envie de vous poser la question : si tu avais tout l’argent du monde, que ferais-tu de ta vie?

Honnêtement. Écris ta réponse quelque part pour te la rappeler.

C’est le moment d’être vrai. Avec toi-même! Tu es seul à connaitre ta réponse. Et elle restera à toi. À toi seul!

Si vous pensez ou ressentez quelque chose et que vous n’agissez pas en conséquence, vous n’êtes pas vrai avec vous-même et/ou avec les autres. Lise Bourbeau

Trouver sa mission de vie

Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes né et le jour où vous découvrirez pourquoi! Mark Twain

Malheureusement, découvrir sa mission de vie est souvent le résultat du cumul de nos erreurs et de nos souffrances. Jusqu’au jour où on se posera la question déterminante: pourquoi est-ce que je vis ça?

Si je trouve que mon chemin de vie est difficile, je peux tenter d’en comprendre le sens…

Quel est le message central de mes expériences négatives?

Qu’est-ce que j’ai à apprendre de ces évènements douloureux? (Ouf, il faut s’ouvrir…)

Et à qui puis-je en faire profiter, éventuellement?

Bref, là où j’ai le plus souffert, c’est là que je peux aider le plus!

Découvrir sa raison d’être sur terre exige temps et persévérance, mais c’est peu chère payé pour toute la joie et la sérénité que cette démarche nous procure.

Puissions-nous savourer chaque moment de cette quête, car ce n’est jamais le résultat qui compte, mais toute la richesse et la beauté du chemin parcouru.

Sylvie Ouellet

Êtes-vous prêt?

Dans la vie, il y a un temps pour tout. Un temps pour souffrir, un temps pour réaliser ce qui nous arrive et un temps pour passer à autre chose… À soi, à être soi!

Vous sentez que c’est le moment pour vous de passer à une autre étape de votre vie? Reconnaissez-vous que c’est le bon moment de comprendre, de vous comprendre?

Ou peut-être reconnaissez-vous déjà que les évènements de votre vie convergent souvent vers la même souffrance, vers le même message?

Si c’est le cas, c’est que vous êtes tout près. Tout près, de trouver quoi faire de votre vie!

Aussi, je peux vous aider à avancer dans votre vie.

J’offre des ateliers/conférences « Être soi et trouver sa mission de vie! » au Québec et en Europe. Ces ateliers sont un voyage en vous. Dans ces ateliers, c’est votre voix que vous entendrez, pas moi! Mon but est de vous faire avancer vers… vous!

Dites-moi votre intérêt à participer, ici. Je vous contacterai en privé.

Au plaisir de participer à votre chemin de vie, en vous aidant à répondre à cette question permanente: « quoi faire de ma vie? »!

Marc Blais