Catégories
Des livres pour être soi Devenir minimaliste Être soi dans la vie Le défi d'être soi Les livres du Bonheur Financier Top 10 Votre relation à l'argent

Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux?

Qu'est-ce qui nous rend vraiment heureux?Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux?

Le livre de Sonja Lyubomirsky

Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux?, c’est le titre du livre de Sonja Lyubomirsky, cette psychologue américaine d’origine russe qui a étudié la question pendant 20 ans.

Eh oui, 20 ans!

Serait-ce la preuve que ce qui nous rend vraiment heureux est un état qui n’est pas plus simple à comprendre qu’à vivre?

Selon moi, il nous faut apprendre à nous réjouir de notre vie présente plutôt que de rêver inutilement à une vie impossible ou à nous comparer aux autres.

Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux?

Dans son livre, Sonja Lyubomirsky nous motive, études à l’appui, à effectuer quelques changements dans nos vies.

1 Dépenser son argent en expériences plutôt qu’en possessions

D’abord, dit-elle, l’argent que l’on dépense pour une expérience, comme une sortie ou un voyage, nous rendra bien plus heureux que l’acquisition de biens matériels (pensez laveuse-sécheuse!). Et en plus, le plaisir subsistera plus longtemps!

Sonja Lyubomirsky nous explique de façon très convaincante qu’il est possible d’être plus heureux en consommant moins.

Il suffit de dépenser son argent en expériences plutôt qu’en possessions. Une promenade en famille apporte plus de satisfaction qu’une télévision grand écran dernier cri.

2 « Je serai heureux quand j’aurai payé mon hypothèque… »

Ensuite, le fait de se répéter « je serai heureux quand … « ne mènera à rien de bon!

Par exemple, « je serai heureux quand j’aurai payé mon hypothèque » ne fonctionne pas. Quand vous aurez payé votre hypothèque, vous développerez une autre excuse… (Je le sais, je l’ai essayé!)

Que se passe-t-il si nous comprenons que nous avons apparemment tout, au moins en théorie, mais que nous ne sommes quand même pas heureux? Parce que nous sommes la proie du présupposé selon lequel une fois que nous aurons la fortune ou le succès, où ce dont nous rêvons en général, nous serons enfin heureux, et quand ce bonheur s’avère insaisissable ou éphémère, nous éprouvons des émotions mêlées, de l’abattement et même de la dépression. Ces expériences sont regrettables, parce qu’elles sont évitables.

(Dans le livre, il est expliqué comment éviter ces moments de crise.)

3 Avoir de la gratitude

Et enfin, si, vous êtes une personne reconnaissante, c’est-à-dire que si vous avez de la gratitude pour ce qui tout ce qui vous arrive de bien dans votre vie, – en pensant le moins possible à ce qui vous arrive de moins bien! – vous augmenterez de beaucoup vos chances de vivre heureux!

L’auteur de ce livre super bien vulgarisé m’a grandement fait réfléchir! Car, bien que je croyais avoir déjà assez longuement réfléchi sur le sujet du bonheur et du bonheur financier, Sonja Lyubomirsky remet en question plein d’idées reçues « … pour aider à prendre un meilleur recul sur nos vies et nos ambitions souvent déçues ».

De plus, elle remet en question nos croyances souvent erronées à propos de l’argent, du bonheur, de la vie de couple et de notre travail.

4 Le piège de l’argent

Nos fantasmes sur notre premier million ou sur notre villa sur le bord de la mer ne sont presque jamais aussi palpitants dans la réalité que dans notre imagination, et même quand ils le sont, leur surcroît de plaisir ne dure jamais très longtemps. 

La réussite financière, selon les études de Sonja Lyubomirsky, ne serait qu’un court bonheur, rien de plus!

Pourquoi? Parce que nous ne pouvons jamais réitérer l’expérience d’une première fois. Telle est la vérité essentielle lorsqu’on arrive en haut d’une montagne ou de sa hiérarchie professionnelle. Les moments, les semaines ou les années qui conduisent jusqu’à ce sommet peuvent être épuisants, mais exaltants. 

Quand notre rêve est sur le point de se concrétiser, cela nous inspire à la fois ivresse, assurance et témérité.

Quand nous atteignons le succès: c’est merveilleux, mais pour un temps seulement.

Les êtres humains sont programmés pour désirer, pas pour apprécier, et pour vouloir plus, pas pour se contenter de ce qu’ils ont.

 

5 Plus d’argent ne rend pas plus heureux!

Pour beaucoup d’entre nous, l’argent et le succès ne font qu’un. L’aisance peut avoir de nombreux atouts – outre la possibilité d’acheter plus, elle nous aide à rencontrer le partenaire potentiel et nous offre sécurité et stabilité -, mais un fait inévitable est que l’on s’y habitue.

Les économistes ont montré que les deux tiers des avantages d’une hausse de revenus s’effacent au bout de tout juste un an, en partie parce que nos dépenses et nos nouveaux « besoins » augmentent en parallèle et parce que nous commençons à fréquenter des gens qui, eux aussi, gagnent plus. 

Même si avoir plus d’argent nous rend plus satisfait de la vie, cela n’a pratiquement aucun impact sur les émotions positives et négatives au quotidien et sur les hauts et les bas que nous connaissons.

L’individu moyen est plus soucieux de comparaison sociale, de statut, de rang et de signes extérieurs de richesse que de la valeur absolue de son compte en banque ou de sa réputation. 

Une étude réalisée en 1998 a montré que les gens préfèrent vivre dans un monde où ils touchent un salaire annuel de 50,000$ (quand les autres gagnent 25,000) plutôt que toucher un salaire annuel de 100,000$ (quand les autres en gagnent 200,000).

Il semble que ce que gagnent nos semblables détermine notre bonheur, plus encore que ce que nous gagnons, si confortables que soient nos revenus.

 

6 Devenir minimaliste?

Plus nous gagnons de l’argent, plus nous nous y habituons, et plus nous voulons en gagner. Cette réalité a deux conséquences potentiellement néfastes.

Premièrement, nous ne profitons pas de notre richesse autant que nous le devrions.

Deuxièmement, notre désir d’acheter et de posséder toujours plus pour atteindre le même niveau de plaisir peut nous conduire sur la voie du matérialisme effréné, nous inciter à dépenser de plus en plus pour en tirer de moins en moins de bonheur.

Des masses de recherches ont montré que le matérialisme nuit au bonheur, menace la satisfaction que nous inspirent nos relations, nuit à l’environnement, nous rend moins chaleureux, moins aimables et moins compatissants, et moins susceptibles d’aider les autres et d’oeuvrer pour notre communauté.

Serait-ce une raison de plus pour éviter les excès du matérialisme et pour devenir minimaliste? Et pour dépenser notre argent afin de vivre plus heureux?

 

7 Les six plaisirs de l’argent

Comment l’argent rend vraiment heureux?

La psychologie suggère six principes à respecter si nous voulons tirer le maximum de plaisir de notre argent:

  1. Dépensez votre argent en expériences plutôt qu’en possessions!
  2. Séparez vos expériences dans le temps!
  3. Dépensez votre argent en activités qui satisfont vos besoins d’épanouissement!
  4. Dépensez de l’argent pour les autres, pas pour vous!
  5. Vous pouvez dépenser maintenant, mais attendez avant d’en profiter!
  6. Dépensez votre l’argent pour vous offrir du temps!

C’est la dépense sociale qui cause le plus grand bonheur!

 

 8 Dépenser son argent en activités qui satisfont nos besoins

Qu’est-ce que cela veut dire satisfaire nos besoins?

C’est certain que quand on dépense, on vise à satisfaire nos besoins, sinon, on ne dépenserait pas!

Sonja Lyubomirsky est plus précise et nous fait voir nos lacunes à ce sujet.

Si l’argent ne nous rend pas heureux, c’est sans doute que nous le dépensons afin d’être à égalité avec nos voisins, afin de valider notre richesse ou d’étaler notre beauté, notre puissance et notre statut social.

Le problème n’est pas alors dans l’argent, mais dans notre façon de l’utiliser.

Le moyen le plus direct et le plus fiable pour maximiser le bonheur et l’épanouissement que nous tirons de l’argent est peut-être de satisfaire nos besoins, par exemple, en dépensant notre capital pour notre propre développement humain, pour progresser, en l’investissant dans les connexions interpersonnelles.

Les dépenses qui génèrent le plus de bénéfices émotionnels sont celles qui satisfont au moins les trois besoins fondamentaux qui suivent:

  1. La compétence. Par exemple, investir dans une formation qui vous fera sentir plus compétent, capable ou expert dans un domaine.
  2. La connexion. Comme choisir une activité qui vous permettra de vous sentir relié aux autres, d’aider une communauté.
  3. L’autonomie. Toute activité qui vous donne le sentiment de maîtriser votre vie!

La recherche a montré que ces activités apportent le bonheur et, fait tout aussi important, ne suscitent pas les désirs addictifs croissants.

 

8 Devenez le maître de votre vie!

C’est en changeant vos croyances que vous arriverez en devenant graduellement le «maitre», le maître de votre vie! 

Et en vous libérant des pièges de l’argent en vous. Et autour de vous.

Pour découvrir ce que j’appelle: l’heureuseté, cet état de bonheur permanent dont je parle ici: lisez ce magnifique livre de Sonja Lyubomirsky!

Et pour être heureux, sans avoir à gagner plus d’argent, profitez de mes ateliers de croissance et apprenez à vivre délibérément!

Au plaisir de vous rencontrer,

Marc Blais

Catégories
Votre relation à l'argent

L’argent est tabou, mais plus le sexe !

Parler d’argent est tabou, mais pourquoi !

Lorsqu’il est question d’argent, tout le monde devient subitement muet.

On se donne aujourd’hui la liberté de parler de presque tout, sauf… d’argent. Car en effet, l’argent est tabou!

Pourtant les temps ont changé. Après tout, aujourd’hui on parle de tout: de sexe, de religion, d’homosexualité, de maladies graves, de maladies mentales, de problèmes psychologiques, etc.

L’argent: un sujet gênant!

Parler de ses difficultés financières est toujours aussi tabou dans nos sociétés malgré tout l’avancement des dernières années en ce qui concerne la reconnaissance de l’égalité de la femme, la fin de la discrimination de l’homosexualité, le respect au travail, etc.

L’argent, on n’en parle pas. Point.

Je ne parle pas de partager publiquement son salaire annuel avec vos voisins et amis!

Je parle de discuter ouvertement de la difficulté de faire ses comptes, de pouvoir se réaliser pleinement dans sa vie sans toujours penser à la date fatidique de notre versement hypothécaire, du paiement de loyer, du paiement mensuel (minimum) de la carte de crédit…

Bref, ce serait tellement mieux de pouvoir vivre sans risquer l’insolvabilité deux à trois fois par mois!

 

Alors, pourquoi ne parle-t-on pas d’argent ?

On cherche à éviter le sujet autant en public, qu’en famille et même entre amis.

L’argent est un sujet encore plus tabou que la politique! En famille et entre amis!

Quelle différence y a-t-il entre:

  • Quel âge as-tu?
  • Quel poids fais-tu?
  • Et quel est ton revenu?

Les trois questions sont gênantes n’est-ce pas? Mais la 3e … encore plus!

Il y a ceux qui ont de l’argent et qui se sentent souvent coupables face aux membres de leur famille et avec leurs amis qui en ont moins qu’eux.

Discuter d’argent amène trop souvent des comparaisons et de l’envie. Alors, pour éviter de l’embarras et des conflits, on préfère tout simplement éviter le sujet de l’argent.

À la base, l’argent n’est aujourd’hui qu’un simple bout de papier qui vous autorise à transiger le résultat de votre travail.

Il faut savoir qu’il y a de cela quelques années, notre papier monnaie en Europe et en Amérique était protégé par des réserves d’or. Si le sujet vous intéresse, je vous suggère mon article sur la vraie valeur de notre monnaie.

 

L’argent = pouvoir, malhonnêteté mais aussi sécurité et liberté

Le problème, c’est qu’à tort ou à raison; on sait et on croit que l’argent apporte un sentiment de pouvoir. Et on a tous en tête une personne de pouvoir qui ne savait pas comment l’exercer ce pouvoir et cette autorité. Et cela nous a laissé une image qu’être riche voulait dire; être vilain.

On connait aussi plein de gens malhonnêtes à qui on ne veut vraiment pas ressembler! Alors, si on a de l’argent gagné honnêtement, ne vaut-il pas mieux s’en cacher?

Mais l’argent apporte aussi une certaine sécurité en cas de coups durs et une forme de liberté quand on sait bien s’en servir.

Donc, tout n’est pas noir en ce qui concerne l’argent, il faut juste savoir s’en servir. Il faut apprendre à bien traiter et à bien se traiter avec notre argent!

 

Cessons de considérer que l’argent est tabou!

Souvent, on croit que l’argent est la source de tous nos problèmes. Et on préfère ne pas y penser et ne plus en parler!

Ah, si je n’avais pas de problèmes d’argent! C’est ce qu’on se dit souvent. Alors qu’en 7 minutes par jour avec cette méthode facile et simple; vous pourrez rapidement mieux gérer votre argent.

L’argent ne fait pas le bonheur. C’est certain, mais en manquer non plus!

Une fois que vous serez sur le bon chemin pour reprendre le contrôle de votre vie financière, vous serez plus enclin à parler d »argent et à vous informer de comment vos ami(es) font pour bien vivre avec leur argent.

Dès que vous aurez mieux compris et accepté ce que l’argent est vraiment (un simple moyen d’échange), vous serez plus confiant en vous. Vous utiliserez l’argent pour réussir votre vie!

Bien gérer vos finances sera aussi une des façons de réussir votre vie. 

Et vous remarquerez peut-être que l’argent deviendra de moins en moins un tabou… autour de vous.

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager. Plus on parlera d’argent, moins on en aura peur!

 

Marc Blais

(NB: Le livre Argent de Tony Robins est un livre que je vous recommande!)

Catégories
Avoir plus d'argent Être soi dans la vie Le défi d'être soi Votre relation à l'argent

Agir avec son argent comme avec son meilleur ami!

Comment bien agir avec son argent?

La réponse est certainement personnelle à chacun, mais la difficulté me semble suffisamment commune pour faire l’objet de cet article car bien agir avec son argent est un sérieux défi pour la majorité des gens que je connais.

Je vous invite donc à réfléchir à ce truc qui, je l’espère, vous aidera à dompter la bête!

 

Bien agir avec son argent?

Et si la difficulté de bien agir avec son argent ne venait pas d’où on pense!

On parle souvent de relation à l’argent, comme s’il y avait un conflit.

En fait, dans plusieurs cas, il y en a un.

Et c’est là le problème. Car quand il existe une relation conflictuelle, il est beaucoup plus difficile de comprendre, de se comprendre… Pensez à certaines de vos relations personnelles (ce que j’appelle des relations forcées)!

Or, l’argent est justement une de ces relations forcées. Puisque nous sommes obligées d’interagir plusieurs fois par jour avec la notion d’argent. Notre argent.

Aussi, j’ai noté que si l’argent représente un élément conflictuel, au même titre qu’un confrère de travail perturbateur (par exemple), il sera bien plus difficile de bien le gérer.

Mais si au contraire, l’harmonie règne dans notre relation à l’argent, tout ira normalement bien.

C’est d’ailleurs le concept que l’économie comportementale a récemment introduit dans nos vies.

Imaginez-vous que la science économique a récemment (depuis 2002, seulement) découvert ce que la psychologie exprime depuis des siècles.

Nous ne sommes pas toujours rationnels dans nos actions et dans nos choix!

Vous le saviez sans doute, mais les économistes et les comptables, eux, pas encore!

Quelle est votre relation à l’argent?

Cette approche de la relation à l’argent dont je parle dans mon livre vous paraîtra possiblement un peu bizarre, mais j’ai remarqué que ceux qui ont le plus de difficulté à gérer leur finance s’en sentent très distants.

Ils ne veulent pas entendre parler de leur finance, de leur compte en banque, de leurs comptes à payer, de leur retraite, etc.  De rien! Et surtout, ne leur parlez pas de leur carte de crédit…

Alors que ceux qui ont une relation amicale avec l’argent ont une vie plus harmonieuse. Ils semblent savoir anticiper les bons coups comme les mauvais. De plus, on dirait qu’ils ont toujours de l’argent au cas où! Pourtant ils ne sont pas toujours les plus fortunés des deux groupes!

Bref, j’ai remarqué que ceux qui repoussent l’argent agissent comme si leur argent ne faisait pas partie de leur vie. Alors que dans la réalité, l’argent est directement lié au travail, à la famille, aux loisirs, à la vie amoureuse, etc.

En somme, il y a clairement un lien entre l’argent et toutes les autres facettes de notre vie!

Une des choses que j’ai apprises, suite à quelques périodes financièrement difficiles, c’est que l’argent doit être traité avec grand respect, tout comme s’il s’agissait de son meilleur ami!

Car si on y pense bien, c’est une relation qui se ressemble. Puisque tout comme votre meilleur ami, l’argent et nous sommes intimement reliés.

En effet, nous sommes tous les deux constamment et étroitement en relation. Dans les bons comme dans les moins bons moments, nous tentons de faire pour le mieux pour nous entraider et nous respecter.

 

Respecter son argent

Votre ami vous respecte pourvu que vous le respectiez. Ce sera la même chose avec l’argent!

Si vous respectez la valeur et l’importance de votre amitié, il pourrait en être de même avec votre argent.

Et comme vous désirez maintenir cette amitié précieuse, vous la cultivez de votre mieux. C’est comme ça qu’il faudrait agir avec son argent!

Aussi, si vous demandez trop souvent à votre ami de vous venir en aide, vous lui deviendrez redevable, vous aurez une dette envers lui. Et vous devrez le rembourser!

Tout comme un bon ami, l’argent sera toujours là pour vous rendre la vie meilleure lorsque vous en aurez besoin.

Certains trouveront ma comparaison avec l’amitié horrible. Si c’est le cas, demandez-vous « pourquoi est-ce que je détesterais l’argent? ».

 

Apprivoiser l’argent

Pour paraphraser Le Petit Prince de Saint-Exupéry, je dirais « Bonjour l’argent, puis-je t’apprivoiser? »

L’argent, tout comme un ami, est quelque chose qui s’apprivoise!

Essayez pour voir…

Marc Blais

Catégories
Être soi dans la vie Trouver sa mission de vie Votre relation à l'argent

Cet homme a choisi de faire le bonheur des autres avec son argent!

Enseignez à un enfant à ne pas écraser un escargot, plus tard il ne cherchera pas à écraser personne.

 Bradley Millar

 

Plusieurs croient que si l’on réussit financièrement, c’est que l’on a pris de l’argent à quelqu’un d’autre.

Combien de riches sont considérés comme ayant réussi en pillant les autres ?

Et évidemment, on ne veut pas ressembler à un riche. On ne veut pas être détesté !

Alors, on choisit ou si vous voulez, on préfère ne pas être riche.

Et quand on a acquis ou réussit quelque chose, on se cache car on sait ce que les autres penseront de nous…

Et c’est malheureux car on serait si fier de montrer pourquoi on a travaillé si fort !

 

Faire le bonheur des autres avec son argent

On peut et on doit s’enrichir autrement pour être heureux et le rester.

En écrivant cela, je pense à Benoit Lachance, fondateur du Domaine à l’héritage que j’ai eu le plaisir de visiter à plusieurs reprises.

Ce jardin magnifique a été construit par un homme qui a décidé de partager ce qu’il a construit.

Il ne facture aucun montant à l’entrée. Il n’y a qu’un endroit très discret où vous pouvez laisser un commentaire et faire un don, si vous le voulez.

Je ne connais pas la fortune de cet homme. Je sais seulement – à voir la beauté de ses jardins – qu’il a voulu tout simplement partager ce qu’il a de plus beau, en lui.

 

Moi, je ne veux pas devenir riche

« Si un jour je deviens riche, je deviendrai avare comme tous les autres riches. Et ça je ne le veux pas! » Vous connaissez le refrain?

On retient très facilement le souvenir de quelqu’un qui a réussi financièrement et qui agit mal dans sa vie et avec son argent.

On dira de lui qu’il est un riche stupide et égoïste !

Mais si cette personne n’était pas reconnue comme étant riche, on dirait simplement qu’il est stupide. Et on ne ferait pas référence à sa richesse…

Une personne qui agit mal en société est simplement stupide qu’elle soit riche ou non. Car plus d’’argent ne rendra pas une personne plus intelligente ou plus respectueuse !

C’est plutôt le contraire qui se produira.

Généralement, l’argent (et l’âge) accentue les mauvais aspects d’une personnalité.

 

L’argent donne le pouvoir ou la liberté

Plus d’argent vous donnera soit un pouvoir ou une liberté additionnelle. C’est à vous de choisir.

Vous pouvez décider de bien exercer le pouvoir de l’argent, ou de vous en servir comme une arme, contre les autres.

Vous n’êtes pas forcé d’agir comme certains riches.

Pas plus que vous n’êtes forcé de rester sans argent parce que vous avez peur de devenir un mauvais riche.  Vous pouvez choisir. Vous êtes libre !

Puisque vous avez le choix d’utiliser votre argent comme certains mauvais riches que vous connaissez ou de développer une meilleure version de vous-même, une meilleure vision de votre réussite personnelle. Pour réaliser votre légende personnelle.

Lorsque vous êtes devenu les parents de vos enfants ou quand on vous a nommé responsable d’un groupe au travail, vous avez certainement ressenti ce… pouvoir ?

Le pouvoir de bien faire ou de mal faire.

Vous aviez ce choix. Qu’en avez-vous fait ?

Comment avez-vous fait pour choisir d’exercer cette force, cette influence qui vous était accordée pour faire de votre mieux pour aider un enfant ou une personne à s’accomplir, à devenir meilleur ?

Et si je vous disais que vous vous devez de faire le même choix avec chaque € et chaque $ que vous dépenserez à partir d’aujourd’hui ?

L’argent fait le bonheur des autres

 

Vivre en cohérence avec nos valeurs

Je dépense, donc je vote!

J’entends souvent des critiques envers le comportement non éthique de certaines compagnies. Quelques fois à tort, mais souvent avec raison. Mais ce qui me surprend le plus, c’est de découvrir que ces personnes qui critiquent ces compagnies malhonnêtes continuent de consommer les produits de ces compagnies qu’ils critiquent tant!

Et quand je leur en fais la remarque, ils me disent : ça ne m’arrive pas souvent, c’est que cette semaine, il y avait un rabais…

Comme si quand le vice n’est pas cher, il est autorisé ! Soyons fidèle à nos valeurs.

 

Devenir riche à sa façon

Qu’est-ce qu’être riche ?

Pour certains, être riche, c’est de ne plus avoir de dettes. (C’est aussi ma conviction !)

C’est bien connu: un homme sans dette est un homme riche.

Pour d’autres, c’est de posséder un million de dollars à la banque. C’est la façon standard de penser: j’ai un million, donc je suis riche!

Mais il y a plein d’autres chiffres possibles. Mais je n’aime pas les chiffres. Donc, personnellement, je vise plutôt un objectif de vie comme pouvoir vivre sans stress ou voyager de deux à dix fois par année… Un objectif de vie que je traduis ensuite en un plan de vie financier personnel et familial. (Et oui, là, il faudra bien quelques chiffres !)

J’ai un ami qui a cessé de travailler à l’âge de 30 ans. Depuis l’âge de 18 ans, il s’était dit que quand il aurait 100 000 $, il prendrait sa retraite.  Son coût de vie était maintenu volontairement très bas. Alors, ce qu’il a fait ? Il a cessé de travailler et il est retourné aux études pour devenir… avocat. Et il se dédie maintenant à des causes pour la protection de l’environnement.

Donner est le plus grand plaisir de l’être humain, vous saviez?

 

Parmi toutes les dépenses que nous faisons, un don est la dépense qui procure le plus de satisfaction personnelle!

 

J’entends souvent dire: Ah si j’avais de l’argent j’en donnerais à cette cause-ci et à celle-là…

J’en doute!

Car quelqu’un qui pense vraiment ce que qu’il dit, devrait soit travailler une heure de plus par semaine, soit donner de son temps en bénévolat où vite réduire ses dépenses comme je pourrais lui enseigner ici.

 

Nous avons tous besoin d’améliorer notre relation à l’argent

Un conseil: apprenez donc à bien vivre avec l’argent. L’argent est votre ami, et non le contraire!

Et maintenant que vous savez que l’on peut faire le bonheur des autres avec son argent, à vous de décider comment vous, vous allez faire.

Si vous avez aimé, soyez libre de partager cet article. Ça me ferait vraiment plaisir!

 

Marc Blais, Coach financier et auteur

Crédit photo; Marc Blais

Catégories
Avoir plus d'argent Économiser facilement Être soi dans la vie Le défi d'être soi Votre relation à l'argent

Maitrisez l’argent, soyez le maître de votre vie!

Maitrisez l’argent et il cessera de contrôler votre vie et de tout décider pour vous.

Maîtrisez votre argent et faites-en sorte que l’argent ne vous contrôle plus jamais! J’ai vécu ce que c’est quand l’argent domine nos pensées et une bonne partie de notre vie. Et maintenant, je pense et j’agis différemment…

Les 7 sphères de la réussite personnelle

vos finances - les 6 sphères du bonheur financier

Avez-vous remarqué que l’argent est placé au centre de l’image ci-haut? J’ai placé l’argent à cet endroit, non pas pour souligner son importance, mais plutôt pour montrer que notre relation à l’argent est liée au succès des six autres sphères de notre vie.

Il est possible que vous maîtrisiez déjà très bien les six autres sphères importantes de votre vie, mais si l’argent est un problème pour vous, tous les autres aspects de votre vie vont évidemment en souffrir!

Ah, qu’elle serait belle la vie si on n’avait pas besoin d’argent!

 

Le problème de l’argent

Souvent, maîtriser l’argent est tellement un grand défi qu’on ressent un serrement à l’estomac dès qu’on y pense ou qu’on en parle!

Je connais tellement de gens qui ont des problèmes avec l’argent. Ils en manquent, ils en abusent, ils s’en servent pour acheter des gens, pour corrompre, ils s’endettent, etc. Et c’est pourquoi, souvent on s’est fabriqué une mauvaise image de l’argent.

Car il faut tout de même admettre que si l’argent n’existait pas, les gens auraient tout des vices…

L’argent n’est donc qu’un moyen d’échange, un outil pour acheter ce qui nous plait contre des heures travaillées.

 

Pourquoi haïr l’argent?

Mais pourquoi haïr l’argent? Réponse courte : parce que l’argent nous fait penser à toutes ces mauvaises personnes que nous connaissons qui s’en servent négativement.

On les connaît ces mauvais riches qui font tout ce qu’il leur plait de leur vie après avoir abusé financièrement de plein de pauvres gens!

Mais il ne faudrait pas oublier tous ceux qui travaillent inlassablement et de façon consciencieuse pour gagner leur vie et qui s’offrent occasionnellement un dîner au resto en famille ou des vacances bien méritées?

Inconsciemment, plusieurs ne veulent pas épargner et accumuler de l’argent pour un projet futur pour ne pas ressembler à tous les mauvais riches qu’ils connaissent.

 

Qui a des problèmes d’argent?

En général, les gens qui ont des difficultés financières sont des personnes intelligentes qui aimeraient solutionner ce problème pour enfin passer à autre chose.

Mais comme ils ne veulent peuvent pas aborder le sujet sans un haut-le-cœur, ils laissent tomber. Et ils laissent les factures s’accumuler, ne vérifient pas leurs transactions bancaires, ne surveillent pas leurs dépenses, etc.

Mais le pire c’est qu’ils n’atteignent pas leurs objectifs financiers et… ils ne sont pas heureux!

Cela vous semble curieux et paradoxal?

mieux gérer mon argent Marc BlaisParlant de paradoxe, j’ai aussi constaté que l’éducation financière n’est pas la seule et unique solution aux problèmes financiers.

Ceux qui ont lu mon livre Reprenez rapidement le contrôle de votre vie financière connaissent mon expérience personnelle à ce sujet.

J’ai fait ce cheminement et j’aurais bien aimé que quelqu’un m’indique où était le problème… Cela m’aurait évité bien des intérêts et… beaucoup de stress financier!

Et maintenant, ma mission est d’aider des gens comme vous et moi. Des gens qui n’aiment pas faire leurs comptes, qui ne savent veulent pas faire de budget. Et qui cherchent à reprendre le contrôle de leur finance personnelle sans avoir à y passer tous leurs weekends!

J’ai remarqué que la plupart du temps, ceux qui ont des problèmes d’argent sont des gens plutôt intelligents et qui ont réussi dans plusieurs des six autres sphères de la réussite personnelle.

 

Moi, je ne fais pas mon budget!

Même si je suis comptable, je n’aurai pas de mal à vous convaincre qu’il y a bien des choses plus intéressantes dans la vie que de gérer ses finances personnelles et de faire son budget!

Et parlant de budget, je vais vous faire une confidence :

Je ne fais pas mon budget!

En toute transparence, ça m’est arrivé que deux fois dans ma vie quand j’ai voulu savoir combien je dépensais suite à une baisse importante de mes revenus. Et je n’ai plus jamais fait de budget!

Imaginez ; j’ai fait deux fois mon budget en… 35 ans.

Le pire, c’est que je n’ai jamais fait le suivi de mon budget de toute ma vie!

Et tous les experts de la finance vous diront que faire un budget sans le suivre, ça ne vaut rien. Et ils ont parfaitement raison!

 

Maitrisez l’argent et réussissez votre vie!

Maitrisez l’argent, soyez le maître de votre vie!Il existe quelques principes de base qui mènent au bonheur et au bonheur financier. Ma mission est de vous les partager à travers mon blogue, mon livre et mon programme d’accompagnement ; le défi de 21 jours pour reprendre le contrôle de votre vie financière.

Pour commencer, je vais vous donner ce premier projet. Celui de penser à ce que vous voulez vraiment faire de votre vie. Quels sont vos objectifs à court et à moyen terme? Et vos rêves, quels sont-ils? (Faites-en une liste sur votre appareil intelligent.)

Et pendant que vous réfléchissez, regardez autour de vous et notez qui sont ceux qui peuvent vous aider à réussir votre vie.

Soyez honnête et considérez aussi tout le négatif qui vous entoure ; la pression sociale, la publicité subliminale et agressive, la technologie, certaines personnes, etc.

Toute votre vie peut changer très rapidement… Si vous le voulez!

Votre défi est de trouver la force de changer ce qui doit être changé en vous pour enfin attirer le bonheur dans votre vie.

Êtes-vous prêt à agir?

Si vous en avez le désir, je vais vous aider à réussir cette facette de votre vie qui lie tout le reste.

Joignez-vous sans risque au défi de 21 jours pour reprendre le contrôle de votre vie financière et ensemble nous y arriverons!

Ne perdez plus votre temps : devenez maître de vos finances!

Apprenez vite à contrôler votre argent afin que votre argent ne vous contrôle plus !

 

Marc Blais, coach financier, auteur international et CPA, CGA.

Catégories
Avoir plus d'argent Économiser facilement Être soi dans la vie Le défi d'être soi Votre relation à l'argent Voyager plus !

Orgueil et argent, la compétition en nous!

Orgueil et argent sont deux sentiments souvent en compétition!

La fierté donne souvent une raison de vivre. C’est une de ses forces!

Elle nous motive à développer nos talents. Et souvent à décupler nos efforts pour relever nos défis. En plus, la fierté nous aide à générer des résultats insoupçonnés.

Mais l’orgueil lui, n’est jamais très loin…

 

La fierté et l’orgueil

Imaginons un instant que la fierté soit en discussion avec l’orgueil.

Cela pourrait se passer comme l’autre jour, alors que j’étais dans un grand magasin et que j’entendis cette conversation:

– Je te vois très bien avec ce sac à main, commença tranquillement l’Orgueil.

– Je sais, j’y pensais justement, répondit la Fierté.

– Tu te vois AVEC, n’est-ce pas? continua L’Orgueil.

– Je ne sais pas, je n’ose pas trop y penser…

– Hum… Imagine ce que les gens penseraient de toi!

– C’est un beau sac à main, mais…

– Regarde-toi vite dans ce miroir juste ici et tu verras qu’il est fait pour toi! insista L’Égo (l’Égo aime se faire appeler l’Orgueil).

– Oui! C’est vrai qu’il est beau, mais 400$, ce n’est pas rien et… tenta d’expliquer la Fierté.

– Tu seras la seule de tes amis à en posséder un, tu sais! poursuivit l’Égo

– Tu as raison, je serais super fier de moi. Je travaille tellement fort ces temps-ci et en plus je me sens plutôt moche depuis quelques jours…

– Bon, tu vois! Tu as toutes les raisons de l’acheter ce magnifique sac.

– C’est tout de même 400$ et je n’ai pas autant d’argent disponible pour l’instant, répondit la Fierté.

– Ça ne fait rien, tu sais bien que tu as un crédit disponible sur ta carte. Vas-y, tu le mérites ma belle!

– Bien… C’est tentant en effet…

 

Orgueil et argent

Mireille était vraiment divisée.

Aussi, ne sachant plus quoi faire, elle se rendit dans un café tout près.

Là, elle se fit servir un expresso. Et, se retrouvant seule avec elle-même, elle se mit à réfléchir.

Mireille avait pris cette nouvelle habitude il y a quelques années quelques années.

Heureusement.

Elle, qui avait déjà été une acheteuse impulsive –  pour ne pas dire une acheteuse compulsive – comprenait maintenant beaucoup plus ce qui se passait en elle, dans ce genre de situation.

Elle savait maintenant que dans le doute, le temps est la meilleure des conseillères.

Aussi, Mireille continua son dialogue intérieur. Et assise confortablement à une cinquantaine de mètres de l’objet qu’elle était désireuse d’acheter, elle se sentait déjà plus calme et plus sereine.

 

Un réel désir?

Elle ressentait comme un réel désir d’acheter (son) ce sac à main.

Mais le besoin était devenu moins vif, moins présent. Elle avait rapidement pris ses distances avec cette émotion qui l’envahissait, il y a quelques minutes à peine. Elle pouvait maintenant commencer à réfléchir avec sa tête.

Tellement, qu’après quelques gorgées de son expresso, elle commença à relativiser l’importance de cette dépense. Elle se disait que 400$ serait un beau montant à investir sur un prochain voyage…

Soudainement, son imagination l’amena à Paris, à Alicante, au Pérou…

Elle se mit à rêver…

Et elle ne revint à elle qu’une vingtaine de minutes plus tard.

Mireille se rappela soudainement la raison de sa réflexion profonde et pensa de nouveau au sac à main.

Alors qu’elle portait attention à ce qui se passait elle, elle entendit l’Orgueil lui dire doucement à l’oreille:

– C’est que tu en as besoin, Mireille.

– J’ai besoin de bien d’autres choses avant ça, répondit pour elle, la Fierté.

– C’est une chance unique, tenta l’Égo qui sentait sa proie lui échapper…

 

La fierté, dit-on, connaît des limites. L’orgueil beaucoup moins.

André Bucher

 

Comment résister à une dépense quand on est un acheteur compulsif?

Mireille avait vécu ce genre de scénarios à maintes reprises. Et pas toujours avec succès.

Aujourd’hui, l’Orgueil lui a fait vivre un gros test.

Et il avait tenté de profiter d’elle!

L’Égo la savait indisposée. Car son amoureux et elle s’étaient querellés la fin de semaine dernière. La semaine avait été difficile.

Alors, elle s‘était rendue dans ce grand magasin, attirée dans sa détresse, pour épancher sa peine. Et ses doutes.

L’Orgueil y était. L’attendait. Il espérait tellement ce moment…

Car, depuis deux ans, comme un alcoolique anonyme qui souffle son gâteau de deux bougies, elle n’avait jamais succombé la Mireille. Elle s’était tenue bien droite devant la menace de la consommation artificielle.

Ce n’est pas nous qui possédons les choses.
Ce sont les choses qui nous possèdent.
Dominique Loreau

 

Être soi-même avec son argent

Dans une autre vie, des circonstances malheureuses et surtout son comportement de consommatrice impulsive lui avaient causé bien du tort…

Et elle s’est promis qu’elle ne reviendrait plus JAMAIS en arrière!

En se levant pour quitter le café, elle se souvint clairement des derniers 24 mois, de ces 104 semaines et des derniers 730 jours d’efforts constants à résister au marketing sournois déployé par tous ces grands magasins et partout sur internet.

Et de tout ce qu’il avait fallu faire comme effort, pour rembourser toutes ses mauvaises dettes!

Elle traversait le long couloir qui la menait vers la sortie. Et elle jeta rapidement un dernier coup d’oeil à ce magnifique sac à main. Puis, elle sourit légèrement. Elle était fière d’elle, en pensant au piège de la consommation quelle venait habilement de surmonter!

Et aussi, elle se surprit à ressentir quelque chose de nouveau.

Elle en était toute surprise d’ailleurs.

Elle pouvait maintenant apprécier que quelqu’un d’autre possède ce qu’elle ne pouvait voulait pas acheter.

Ce qu’elle savait, elle avait appris à la dure!

 

Bien se connaitre pour mieux consommer!

Elle savait maintenant faire des choix qui lui ressemblent.

Désormais, elle viserait l’équilibre. Car elle voulait vivre heureuse et être elle-même avec son argent!

Et puisqu’acheter des vêtements et des accessoires n’est pour elle que des dépenses secondaires, aussi bien les minimiser pour se concentrer ses dépenses prioritaires.

Ses dépenses prioritaires en dehors de ses dépenses obligataires comme son loyer, sont désormais composées d’expériences, principalement de voyages et d’activités entre amis!

 

Être heureux avec l’argent qu’on a!

Trois mois plus tard, Mireille, assise côté hublot, sur un vol en direction de Marseille, savourait le moment présent en regardant les nuages, à l’infini, au-dessous d’elle.

Elle avait réussi, en six mois seulement, à amasser la somme d’argent nécessaire au voyage qu’elle s’était promise lorsqu’elle aurait remboursé toutes ses mauvaises dettes.

Et comme elle avait bien planifié son voyage et réussit à réduire considérablement ses dépenses de voyage, elle réussit à partir trois mois plus tôt qu’elle avait prévu!

Elle pouvait être très fière!

Car à ce rythme, elle repartira bientôt!

Et tout à coup, elle repensa au sac à main qu’elle avait bien failli acheter et elle eut une pensée heureuse pour celle qui se l’était procurée!

***

Je vous laisse sur cette citation pour vous aider à être plus heureux avec l’argent qu’on a!

Nous n’avons pas le loisir de changer les gens qui nous entourent.

Nous n’avons même aucun moyen d’agir sur les problèmes qui nous font souffrir.

La seule option qui nous reste est de modifier notre regard sur le monde.

Paul Wilson

 

Comment mieux dépenser?

mieux gérer mon argent Marc BlaisCeux qui ont lu mon livre savent bien que le cheminement de Mireille, c’est un peu le mien…

Alors, c’est ce parcours heureux que je partage d’une façon humaine, plutôt qu’avec des chiffres(!) dans le défi de 21 jours pour reprendre le controle de votre vie financière.

C’est moi, le comptable qui ne faisait pas son budget!

Marc Blais

Catégories
Avoir plus d'argent Économiser facilement Être soi dans la vie

Comment passer de l’ombre à la lumière avec vos finances

Votre premier pas… pour voir la lumière au bout du tunnel avec vos finances

Il y a plusieurs facettes dans la vie.

 

vos finances - les 6 sphères du bonheur financier

Les 6 sphères du bonheur financier

Vous pouvez très bien déjà maîtriser les six autres sphères importantes de votre vie mais si votre relation à l’argent est un problème pour vous, tous les autres aspects vont en souffrir!

Mon petit test rapide et confidentiel pour savoir si l’argent est une zone d’ombre pour vous

Voici quelques questions (répondez mentalement):

  • L’argent est-il une source de conflit dans votre couple/famille?
  • Lorsque vous pensez à votre situation financière, ressentez-vous une forme de dégoût?
  • Lorsque vous commencez à faire vos comptes, avez-vous déjà hâte de passer à autre chose?
  • Connaître le solde de votre compte bancaire vous effraie t’il?

Si vous avez répondu oui à la plupart des questions ci-haut c’est que vous vivez une forme de détresse face à l’argent. Une souffrance.

Vous connaissez déjà les conséquences négatives que cette lacune peut avoir sur le reste de votre vie: votre travail, vos amours et amitiés, votre santé physique, votre famille et votre spiritualité.

Cessez de vivre dans l’ombre de vos finances

Car réussir sa vie, c’est aussi réussir sa vie financière!

Cessez de vivre à l'ombre de vos financesToutes ces frustrations que vous vivez sont vécues comme des échecs personnels à répétition …

Même en essayant d’oublier, votre réalité financière vous frappe encore et encore… Comme un problème … toujours pas réglé.

Vous méritez mieux!

Si tu ne changes rien, rien ne changera! Marc

Je connais très peu de gens qui peuvent se vanter de pouvoir laisser toute la gestion de leur argent entre les mains de quelqu’un d’autre.

Tout comme prendre soin de son hygiène corporelle et s’alimenter; il n’y a que nous qui puissions y arriver d’une façon qui nous convienne.

Et ça là que ça devient intéressant!

De l’ombre à la lumière

J’ai choisi ce titre car c’est ce que j’ai vécu, je le raconte d’ailleurs dans mon livre Reprenez rapidement le contrôle de votre vie financière.

Je suis un comptable atypique car je parle rarement de chiffres… Je les comprends, bien sûr! Et je les analyse mais je m’en sers peu pour expliquer, comprendre et améliorer mes résultats.

C’est pourquoi je vais vous demander un petit effort pour cet exercice de quelques secondes seulement.

Pensez à ce que le mot argent fait remonter en vous. Et fermez vos yeux. Oui, oui « fermer les yeux…

Qu’est-ce qui remonte?  Une douleur quelconque, de la rage, de l’envie, le manque, de la tristesse…

Vous percevez cette émotion en vous ?

***

Trouvez votre émotion en relation avec l’argent!

Cela vous surprend peut-être d’associer la notion d’argent à une émotion mais voyez-le comme un point de départ.

À partir d’aujourd’hui, vous pourrez mettre un mot à l’émotion que vous ressentez quand vous ouvrirez votre courrier, lorsque vous ferez vos comptes ou quand un événement vous fera penser à votre situation financière.

C’est là votre premier pas et c’est le plus important!

À partir de maintenant, j’espère que vous saurez reconnaître et nommer cette émotion en relation avec votre argent.

Vous pouvez me contacter pour m’en parler en privé si cela vous tente.

Vous aimeriez peut-être peut-être vivre un accompagnement en toute confidentialité?

Cliquez ici pour relever le défi de reprendre le contrôle de vos finances. 

Et partagez cet article avec ceux qui ont besoin de comprendre et d’apprendre à vivre le bonheur financier!

Au plaisir!

Marc

Votre coach

Credit photo: 123rf

Catégories
Avoir plus d'argent Votre relation à l'argent

Des problèmes d’argent ? Tony Robins: faites de l’EFT

Les problèmes d’argent sont communs dans notre société. Selon mon expérience personnelle et professionnelle, peu de gens vivent sainement avec l’argent.

D’autre part, mes 35 dernières années dans le domaine de la finance me prouvent que ceux qui ont des problèmes d’argent ne sont ni plus intelligents ni mieux formés académiquement pour réussir financièrement.

Les problèmes d’argent demeurent toutefois une source de souffrance pour beaucoup trop de gens!

Mis à part ceux qui vivent dans la pauvreté, la majorité d’entre nous devrait pouvoir vivre heureuse avec l’argent que nous avons et que nous gagnons.

L’idéal serait de développer une attitude positive et respectueuse envers l’argent.

 

La source des problèmes d’argent

Tout le monde manque d’argent!

 

Je ne connais personne qui se plaint d’avoir trop d’argent! Ni trop d’amour…

mieux gérer mon argent Marc BlaisCependant, on croit tous que l’on serait bien plus heureux si on avait plus d’argent. Dans cet article, je vais me risquer à tenter de vous prouver que plus d’argent ne vous rendrait pas nécessairement plus heureux.

Au fil des années, j’ai rencontré des présidents de sociétés cotées en bourse, des professionnels, des travailleurs manuels, des enseignants, etc. et le seul point commun entre eux, c’est la cause de leurs problèmes d’argent!

Et ces problèmes d’argent sont généralement causés par des blocages et des fausses croyances qui nuisent à la fois notre réussite personnelle et notre réussite financière.

Eh oui!, on peut bien se faire croire que l’argent n’est pas si important, il faut admettre que l’aspect financier est une sphère indispensable dans laquelle il faut réussir si on veut pouvoir réussir notre vie!

Et pour y arriver, nous n’avons pas vraiment d’autres choix que de maîtriser l’argent et de devenir le maître de sa vie

Dans certains cas, le manque d’éducation financière n’aide certainement pas. Mais j’ai souvent noté que des gens peu instruits avaient une bien meilleure attitude face à l’argent que des personnes instruites, incluant chez des gens de la finance.

 

S’il s’agissait simplement d’apprendre les chiffres et l’art de la finance, tous les comptables et leurs professeurs seraient très riches !

Et je vous assure que ce n’est pas le cas!!

 

D’où viennent les blocages et les fausses croyances avec l’argent?

Je me suis posé cette question en analysant ma vie et celles de nombreux clients, amis et relations.

Je me suis questionné à la fois sur ceux qui avaient bien réussi financièrement et sur ceux qui avaient pratiquement raté leur vie financière.

C’est alors que j’ai découvert que certains avaient carrément peur de réussir leur vie financière. Que plusieurs avaient beaucoup de talent (et ce à plusieurs niveaux), mais qu’ils s’étaient imposé des limites. Et en plus, ils y croyaient vraiment!

Ce qui m’a le plus surpris à propos des peurs, c’est qu’une fois que nous avons vaincu une peur, nous oublions complètement pourquoi elle nous empêchait tant d’avancer!

C’est ma mission d’aider le plus de gens possible à relever le défi de bien vivre avec leur argent.

Dans mon livre Reprenez le contrôle de votre vie financière, je parle de ce que j’ai vécu. Et je vous parle de nos croyances qui nous briment et de surtout de comment elles se forment.

« Depuis notre naissance, nous avons accepté la plupart des valeurs de notre famille, de nos amis et de la société. Nous les avons acceptées comme étant vraies, sans même les vérifier.

De plus, nous avons créé notre propre système de pensées, de valeurs personnelles et de croyances. Celles-là ont été créées à partir des expériences personnelles que nous avons vécues tout au long de notre vie.

Nous avons donc acheté ces valeurs et nous vivons avec; jusqu’au jour où elles ne feront plus notre affaire… »

Et lorsque nous nous rendons compte que nous ne pouvons plus avancer convenablement dans notre vie, que faisons-nous? Nous lâchons tout et nous acceptons de changer quelque chose à notre vie pour que notre vie change!

Est-ce que ce jour serait arrivé pour vous?

 

Les blocages, les peurs et les fausses croyances

La peur n’empêche pas la mort, elle empêche la vie.

Naguib Mahfouz

 

 

Il y a une tonne de peurs et de fausses croyances inconscientes et enfouies en nous, comme:

Si je deviens riche, je deviendrai arrogant (comme les riches!)

L’argent, ce n’est pas pour moi!

L’argent me brûle les doigts!

Gérer mon argent, c’est vraiment trop compliqué!

… (ajoutez la vôtre!)

 

« D’où l’importance de se réconcilier avec l’argent », selon l’excellente thérapeute Claude Canivez du blogue J’aime l’EFT et EFT Abondance.

Et d’ailleurs, elle me partageait récemment que ses clients vivent les mêmes symptômes face à l’argent que ceux que je décris plus haut et bien d’autres encore! Elle qui se plait à les désamorcer tout doucement dans le plus grand respect de l’être humain.

 

L’argent vous fait souffrir?

Mais comment changer cette émotion – particulière à l’histoire de chacun –  qui nous envahit lorsqu’il est question de ce mot tabou qu’est l’argent?

 L’argent est un sujet douloureux pour tant de personnes…

Il rappelle le manque, la frustration, la peur du lendemain, pour ceux qui croient en manquer, et qui en manquent peut-être aussi (je ne veux pas juger de la pauvreté).

Et l’argent rappelle la peur de perdre et quelquefois un désir insatiable d’un avoir toujours un peu plus, pour ceux qui en ont déjà assez pour être heureux, et qui ne le savent pas!

Les riches et les pauvres en souffrent en fait. Chacun à sa façon!

À chacun ses croyances…

Et il en a plusieurs en fait, en voici déjà une liste de 35 croyances sur l’argent et soyez certain que chacune complique terriblement la relation à l’argent et à l’Abondance.

Ce qui nous amène à quelques exemples pratiques que Claude Canivez m’a partagés et qui bloquent notre relation à l’argent:

  • Dans une famille, de l’arrière-grand-père au fils, tous se ruinent en dépenses pour aider l’un ou l’autre, faire des cadeaux somptueux, organiser des fêtes… et se retrouvent tous gravement endettés.
  • On sait voit donc que les dettes n’arrivent jamais par hasard : elles sont sous-tendues par des culpabilités, des « fidélités » familiales, le sentiment d’être redevable à quelqu’un.
  • L’argent et l’affectivité : quelquefois, on n’a jamais assez d’argent, parce qu’en fait on n’a pas ressenti assez d’amour étant enfant : c’est certainement ce que vivent de nombreux « riches » (financièrement). C’est souvent le problème des « gosses de riches »  dont les parents compensent leur manque de disponibilité par des cadeaux matériels.

 

Ce que je pense de l’EFT pour les problèmes d’argent?

L’EFT, c’est quoi, un autre truc à coucher dehors? (traduction du québécois: …qui ne fait pas de sens!)

Au risque de vivre quelque chose de vraiment bizarre (je suis comptable!), j’en ai fait l’essai.

Mon expérience a été plutôt agréable et assez bénéfique. Car j’ai rapidement amélioré deux situations personnelles qui me faisaient (encore) vivre des difficultés en relation avec l’argent. Moi qui croyais avoir tout réglé en lien avec l’argent!

Quels sont les risques de l’EFT?

Je n’en vois aucun excepté celui de réussir à éliminer vos peurs et de vous faire voir un point de vue différent. Ce qui pourrait vraiment vous aider à débloquer une situation qui vous fige depuis un bon moment. C’est d’ailleurs un des trucs des plus grands motivateurs de notre ère, comme Tony Robins.

Vous pourriez réussir à:

  • Clarifier les vieilles croyances limitantes du passé en lien avec l’argent,
  • nettoyer des émotions douloureuses et
  • et aussi, mieux comprendre les peurs inconscientes qui vous freinent en lien avec l’argent et l’abondance que vous méritez tant.

Marc, auteur international

Votre coach en Bonheur Financier

 

Crédit photo: 123rf

Catégories
Avoir plus d'argent Trouve ton pourquoi et deviens un entrepreneur à succès! Votre relation à l'argent

3 trucs pour dépasser vos limites et avoir plus d’argent!

Croyez-vous possible de dépasser vos limites?

Combien de fois vous êtes-vous trompé à propos de vous-mêmes et de vos limites? Moi, souvent!

Et combien de fois avez-vous été convaincus de ne pas être capables de faire quelque chose ou d’atteindre un but, pour finir par réussir ce que vous croyiez impossible? Moi, souvent!

Et combien de fois vous êtes-vous dit que vous n’auriez jamais ceci ou cela? Moi, souvent!

Nous pouvons dépasser nos limites!

Je ne peux m’empêcher de penser à un professeur d’anglais qui m’avait su me convaincre que je n’étais pas doué pour les langues. J’y ai vraiment cru pendant une quinzaine d’années… jusqu’au jour où j’ai remis en question cette certitude.

Et aujourd’hui, je suis trilingue!

J’y repense souvent à cette erreur. Car si j’ai pu croire en une limite, je dois bien croire en plusieurs, sans le savoir!

Mais j’ai en quelque sorte pris ma vengeance… sur moi-même. Et aujourd’hui j’en suis fier!

Car j’ai dépassé cette limite qui était réellement une fausse croyance que j’avais achetée d’un professeur de bonne foi qui ne voulait que mon bien en me conseillant de ne plus jamais suivre de cours d’anglais, afin de m’éviter d’autres échecs.

Et vous, quelle fausse croyance avez-vous achetée au cours de votre vie, pour vous protéger ou pour toute autre raison?

Quelles limites financières aimeriez-vous dépasser?

Réfléchissez. Et soyez audacieux, vous en avez le droit!

Pourquoi croit-on en nos limites?

Malheureusement, nous ne croyons en nous que partiellement! Et nous croyons en nos limites?

Vous êtes-vous déjà entendu dire:

« Je ne serai jamais… riche »

« Je n’aurais jamais… d’argent »

« Moi, je ne suis pas bon pour…épargner de l’argent »

Peut-être qu’il vous vient d’autres exemples?

Vous savez qu’Il existe plusieurs bonnes explications psychologiques pour ne pas dépasser nos limites et une de celles-là est que l’on y croit vraiment.

Pour simplifier, disons que c’est un choix – plus ou moins conscient – que l’on fait!

Réfléchissez bien à ce qui suit:

Qui a décidé que votre vie actuelle serait votre limite? 

Voici quelques possibilités, peut-être que certaines s’appliqueront à vous:

  • Peut-être que quelqu’un qui a eu peur pour vous et qui voulait vous protéger – au cas où vous échoueriez – vous a dit ou laissé voir que vous ne seriez jamais capable de faire quelque chose?
  • Y aurait-il quelqu’un qui ne veut pas que vous réussissiez là où il a échoué, par jalousie, ou pour vous protéger d’un échec?
  • Ou est-ce tout simplement que je me protègerais moi-même, simplement pour m’éviter l’échec?

Notre vie financière est un bon exemple des limitations que nous nous imposons dans nos vies.

Et nous en vivons souvent et malheureusement difficilement les conséquences!

Et à la longue, à force de se répéter des phrases comme :

« Je n’ai pas d’argent »

« Je suis foutu »

« Encore une facture! »

On n’arrive plus à croire en nous, suffisamment fort, pour dépasser nos limites…

3 façons efficaces pour dépasser vos limites

Je vous suggère ces 3 trucs super efficaces que j’utilise en coaching privé et qui vous aideront à rapidement dépasser vos limites, à condition que vous passiez à l’action.

1) Faites une liste de tout ce qui va bien dans votre vie!

Oui, oui, une liste!

Par exemple;

« Je suis en bonne santé! »

« J’ai de beaux enfants! »

« Mes parents et mon conjoint m’aiment! »

« Je suis utile aux autres et ils me le rendent bien! »

Je suis certain que vous pouvez continuer ainsi longtemps… Alors, allez-y, épuisez-vous à écrire! Et n’arrêtez que lorsque plus rien ne viendra.

Et continuez les jours suivants!

Vous croyez peut-être que votre liste sera courte, mais vous verrez qu’elle s’agrandira de jour en jour, avec votre bonheur de vivre.

2) Décidez les aspects vous voulez vraiment améliorer dans votre vie

Prenez le temps de noter tous les objectifs qui vous viennent en tête et choisissez-en seulement deux ou trois pour commencer.

mieux gérer mon argent Marc BlaisSi vous possédez déjà mon livre, consultez le premier chapitre pour vous aider, sinon téléchargez le 1er chapitre, c’est gratuit!

Vos objectifs de vie peuvent être variés, par exemple, vous aimeriez:

  • Trouver un bon emploi qui vous plaît et qui vous ressemble
  • Retrouver votre calme face à vos finances
  • Vous sentir en contrôle dans votre vie

Ça vous parle?

Allez-y, continuez…

3) Changez votre dialogue intérieur

Si vous avez l’habitude de penser intérieurement et de vous répéter :

« Je n’aurai jamais d’argent »

Changez votre réalité en vous répétant 3 fois contre une :

« J’aurai bientôt plus d’argent! »

« Encore un compte! »

À chaque fois, répétez-vous 3 fois

« Ah, comme prévu, le compte que j’attendais! »

« Je n’ai pas d’argent »

Répétez-vous 3 fois intérieurement

« Pour le moment, je n’ai pas d’argent! »

Donnez-vous un peu de temps pour dépasser vos limites!

Atteindre un objectif prend du temps et des efforts, c’est normal.

Car si par exemple, vous n’avez jamais été économe, vous n’allez pas le devenir en une semaine!

Quoique vous pourriez sans doute réussir en relevant ce défi pour reprendre le contrôle de vos finances en 21 jours!

Et aussi, si vous aimez observer les autres, vous pourriez apprendre beaucoup de ceux qui réussissent bien ce vous avez le plus à apprendre.

Êtes-vous prêt à dépasser vos limites?

Marc Blais, Coach en Bonheur Financier

Crédit photo: 123rf