Catégories
Avoir plus d'argent

Diversifier vos investissements immobiliers en Hongrie?

La Hongrie est-il un marché qui vaut le détour pour doper votre rentabilité immobilière?

Peu importe notre âge, il y a une question qui nous préoccupe tous; c’est notre avenir financier.

La plupart des gens comptent sur le revenu du salaire ou la pension pour vivre des jours heureux.

Seulement voilà, à l’heure actuelle, compter sur un seul revenu (salaire ou une retraite) est plus risqué que jamais.

Alors nombreux sont ceux qui se tournent vers l’immobilier pour assurer leurs vieux jours ou pour développer leur capital et vivre de manière plus confortable.

Imaginez un instant à quoi ressemblerait votre vie si vous étiez propriétaire d’un appartement? Ou même de 2 ou 3 ?

Que feriez vous avec l’équivalent de votre salaire actuel en revenu immobilier ?

• Est-ce que vous arrêteriez de travailler pour vous consacrer à une passion ou vous occuper de votre famille ?

• Est-ce que vous investiriez ces revenus supplémentaires en bourse ou dans d’autres actifs pour développer encore plus vos revenus?

• Est-ce que vous partiriez faire le tour du monde pendant un an ?

Les possibilités sont multiples.

La conclusion de tout ça, c’est que détenir des actifs immobiliers vous rend plus libre et moins dépendant des aléas du contexte économique.

Vous allez me dire, très bien mais comment faire pour arriver à détenir ces précieux actifs qui peuvent garantir mon avenir financier?

Ça vous semble peut-être même impossible aujourd’hui car vous vous dites que:

  • Les prix d’achat sont trop élevés…
  • Mes enfants sont aux études…
  • Je ne sais pas comment investir…
  • Je n’ai pas fini de rembourser mon logement principal…

Et j’en passe,

La vérité c’est qu’on peut trouver toutes sortes de bonnes excuses pour reporter ses décisions.

En fait quand on n’agit pas, la raison principale, c’est la peur de l’inconnu.

On s’imagine que ce n’est pas pour nous ou bien que ça va être trop compliqué.

Si on reprend les excuses habituelles citées plus haut, est-ce que vous pensez qu’elles ont déjà empêché quelqu’un d’investir ?

Bien sûr que non, on connait tous des success stories, de gens qui ont démarré de 0 et qui on pu développer des business juteux.


Qu’est-ce qui à fait la différence ?
Je dirais, selon moi, 4 points principaux :

  • Un accès à l’information de qualité
  • Un réseau
  • De la créativité
  • L’audace

Maintenant il est possible que vous ne sachiez pas comment investir ni dans quoi investir exactement car il vous manque l’information nécessaire.

C’est la seule chose à vraiment tenir en compte si vous voulez démarrer.

Ça me rappelle ce que nous avait dit un jour mon prof de « Business et Administration » : « l’information crée de la richesse ». À l’époque je n’avais pas pleinement saisi la portée de ses mots, aujourd’hui c’est beaucoup plus clair pour moi.

Quand vous détenez les bonnes informations, passer à l’action devient beaucoup beaucoup plus simple et moins risqué.

Dans ce qui suit, vous allez apprendre comment investir peu importe votre situation actuelle

Qu’est-ce qui caractérise un bon investissement immobilier ?

Tout dépend du type de bien immobilier mais il y a, selon moi, 3 questions simples à se poser pour calculer son rendement :

  • à combien j’achète ?
  • à combien je loue ?
  • combien je dépense (mensualités, charges locatives, charges exceptionnelles) ?


Et pour citer 2 critères essentiels et généraux :

→ l’emplacement

→ la demande locative

Investir dans l’immobilier reste une valeur sûre en terme de rentabilité et de stabilité sur le long terme.

De plus, cela vous donne la possibilité de vous constituer un patrimoine durable qui vous permettra de préparer tranquillement votre retraite.

Mais qu’est-ce qui différencie un investissement immobilier d’un très bon investissement immobilier ?

La vraie différence réside dans le fait de choisir le placement qui vous fera gagner de l’argent, mais qui vous en fera aussi économiser.

Laissez moi vous raconter mon histoire d’investisseur privé…

Il a des années lorsque j’étais encore employé et que la vague des bloggeurs immobiliers déferlait déjà sur la toile, comme beaucoup, ça m’a incité à passer à l’action…

Voilà comment s’est passé mon premier investissement immobilier – et la grosse erreur à éviter à tout prix!

Pour faire simple, mon but était clair : acheter à bon prix, rénover, louer ou revendre.

Jusque là, vous me suivez ?

1ère excuse : je ne sais pas comment investir!

En fait, cette excuse est facilement dépassée quand on connait un minimum son marché. C’est à dire le prix moyen d’achat. Pour savoir si vous achetez bon marché ou trop cher.

Pour bien investir, vous devez toujours acheter en dessous du prix du marché. Ça parait évident de bon sens mais pourtant bien des gens achètent trop cher.

2ème excuse : je n’ai pas d’argent!

Je n’avais pas la possibilité d’acheter ce bien cash. Du coup, il faut passer par la case emprunt bancaire. Comme j’étais employé, l’octroi a été rapide et facile.

Les 2 blocages les plus fréquents étaient donc levés.

Je me suis alors mis à la recherche d’un bien immobilier en dessous du prix du marché que j’ai eu la chance de trouver assez rapidement, … après 6 mois de recherche!

Je vous passe les détails de la négociation pour cette fois. J’achète donc ce bien, que je rénove en 3 mois (j’ai tout fait moi-même mais vous n’êtes pas obligé de faire comme moi).

Finalement je décide de revendre le bien en touchant directement ma plus value plutôt que de le garder de nombreuses années.

Et là, la remarque est importante.

Il y avait une grosse demande locative pour ce bien (on était dans une cité universitaire) mais malgré tout la location ne pouvait pas rembourser l’emprunt.

Donc ce bien immobilier n’était finalement pas ce qu’on peut appeler un bon investissement…

Car il ne pouvait pas s’autofinancer les amis !

Leçon fondamentale de l’investissement immobilier.

Alors à votre avis, qu’est-ce que j’ai fait ensuite ?

Est-ce que j’ai été claqué ma plus-value au casino ?

Pas vraiment, je voulais recommencer la même opération, car en fait, j’y avais pris goût.

Problème.

De nouveau, après de nombreuses recherches, visites, négociations : impossible de trouver un bien qui s’autofinance (j’ai visité des ruines ou d’autres projets mais c’était vraiment trop risqué de se lancer dans ces opérations).

Que faire ? Où trouver un bien de qualité qui s’autofinance?

Je commence à réaliser que l’herbe est sans doute plus verte ailleurs…

Que la Belgique, comme d’autres marchés, est probablement saturée, que le marché à atteint un seuil où il est impossible de dégager des rentabilités élevées avec des investissements classiques en bon père de famille (on achète un appart, on le rénove, on loue ou on le revend).

Je commence donc à élargir mon champ de recherche. J’étudie d’abord les pays voisins (France et Allemagne).

Je comprends que la France est composée de nombreux marchés différents (Paris et la Province n’ont rien à voir).

Paris est trop cher à l’achat –> impossible d’acheter!

La province pourrait être intéressante mais la demande locative est incertaine et la législation française n’est pas des plus favorables à l’investissement.

Enfin en ce qui concernent les amis allemands…

Eh bien, j’avoue que je n’ai pas investigué très longtemps au vu des prix et de l’offre du marché. Les prix allemands avaient déjà connu ont forte hausse depuis 2005 et n’offraient donc plus un retour sur investissement vraiment attractif.

Hasard de la vie, synchronicité, appelez ça comme vous voulez …

Une amie polonaise m’invite à Cracovie… Je tombe sous le charme de la ville.

Le marché est tentant :

  • des prix vraiment intéressants,
  • des immeubles superbes,
  • une ville propre,
  • de la demande locative (étudiants et touristes).

Bref, plein de bonnes raisons de s’intéresser à ce marché. Je commence à récolter de l’information, je fais quelques voyages en Pologne, je reprends des contacts.

Les semaines, les mois passent et… les prix montent, montent vite. Nous sommes entre 2013 et 2015.

C’est aussi lors de cette période qu’un ami entre en scène et me parle de la Hongrie. Ce pays totalement inconnu pour moi devient une nouvelle curiosité pour l’investisseur globe-trotter que je compte devenir.

Déjà, gros avantage par rapport à la Pologne : des prix beaucoup plus intéressants et aussi une plus forte demande locative.

Mon choix est fait, ce sera la Hongrie !

Et je vais vous dire tout de suite…

Pourquoi les investisseurs arrivent en masse en Hongrie depuis plusieurs années!

Ce qui m’a bluffé immédiatement en arrivant en Hongrie tient en quelques phrases :

  • La facilité d’accès de Budapest depuis la plupart des aéroports européens et internationaux
  • La propreté et le sentiment de sécurité
  • Le patrimoine architectural
  • La gentillesse des hongrois
  • La gastronomie
  • Les prix très accessibles des biens et services (resto, transports,..)

Avec ce schéma, on peut rapidement constater que Budapest est en effet parmi les capitales occidentales avec le cout de la vie le plus intéressant.

Et enfin, plus intéressant encore, est de jeter un oeil aux prix moyens de l’immobilier avec les capitales voisines de Budapest.

Comparer Paris et Budapest n’aurait pas vraiment de sens, par contre Vienne et Prague ont de nombreux points communs avec Budapest, notamment en terme d’attractivité et de fréquentation touristique. les prix d’achat et les loyers sont très attractifs. (source: numbeo.com)

Pour diversifier vos investissements immobiliers en Hongrie

Ce rapide survol de la Hongrie, vous a peut-être donné envie d’en apprendre davantage sur les opportunités actuelle de ce marché immobilier en plein essor ?

Vous aimeriez découvrir plus précisément quelles rentabilités vous pouvez obtenir en Hongrie ? Contactez-nous directement par mail à info@be-estate.com pour recevoir notre brochure détaillée.

L’Équipe Be-Estate

Leave a Reply