fbpx

Tu te demandes depuis un certain temps déjà comment faire pour trouver ta mission de vie, celle de ton entreprise ou quelle sera ta prochaine carrière?

Le fait que tu te cherches n’est pas rare du tout, je te rassure!

En fait, même si tu as une carrière qui te satisfait en partie, tu peux quand même sentir qu’il y a quelque chose d’autre qui t’appelle quelque part…

Tu es possiblement un entrepreneur dans le sang ou serait-ce que la vie que tu as choisi il y a cinq ou dix ans n’est plus pour toi ?

Tu as changé!

Votre vie n’est pas un objet, c’est une expérience ; le fun vient de la façon de sculpter cette expérience et d’y prendre plaisir.
Bill Burnett

Je te suggère trois façons pas très orthodoxes pour découvrir l’activité de ton entreprise, ta vision d’affaires, ton créneau. Bref, ta cause !

Et comme tout part de toi (sinon, de qui d’autre ?), tu dois suivre ta propre légende personnelle et trouver ta mission de vie.

Il y a une multitude de façons d’arriver à mieux te connaitre et à déceler tes centres d’intérêt. Mais comme tu lis cet article, j’en déduis que tu as besoin, soit d’être validé dans ton choix, soit de te lancer et de visiter une nouvelle approche, différente de toutes celles que tu as pu tester jusqu’à présent…

Car justement, quand ça ne fonctionne pas d’une façon, il faut s’ouvrir à autre chose !

 

1 La colère pour trouver ta mission de vie

Ce qui te met en colère, ce que tu ne tolères plus constitue une piste importante pour trouver ta mission de vie.

C’est que d’une part, il y a le désir qui peut être motivant et orienter nos actions et notre passion de vivre ou d’entrepreneur. Mais, à l’inverse et de façon tout aussi évocatrice, il y a la colère qui peut être indicatrice d’une cause. De la cause de ta vie.

Il y a certainement une situation que tu trouves injuste, incroyable et impensable que tu désires défendre de toutes tes forces. Pour en faire ta mission pour le reste de ta vie.

Ce fut le cas de Swiss Miss lorsqu’elle créa une de ses entreprises, dans le domaine du tatouage. Cette entrepreneure avait comme principe de ne pas se plaindre sans agir, nous raconte Christie Vanbremeersch dans son livre Trouver son ikigaï.

Découvrir notre colère, la comprendre et se demander comment pourrait-on contribuer à réparer cette injustice qui ne nous convient pas du tout, peut aboutir sur une mission de vie des plus motivante.

La colère est une amie rude et potentiellement dangereuse si elle se retourne contre soi-même ou contre les autres. Employée au service d’un projet, en revanche, c’est une énergie redoutable susceptible de porter notre action, très loin.
Christie Vanbremeersch

Je te suggère de noter, là, tout de suite, trois à cinq réalités qui te mettent vraiment en colère.

***

Et maintenant, demande-toi ce que tu peux faire pour améliorer une de ces situations injustes… Quelle action es-tu en mesure de poser?

***

Prends ton temps, car ce que tu réfléchis présentement deviendra peut-être la mission de ton entreprise ou ton prochain emploi….

 

2 Te perturber l’esprit peut t’amener à trouver ta mission de vie

Il y a le changement que l’on se fait imposer et il y a celui qu’on s’impose à soi !

La force du changement vient dans le laisser-aller de nos convictions intimes. Dans l’abandon.

C’est-à-dire que si je m’abandonne à penser que je peux avoir tort, je m’ouvre à quelque chose de nouveau. Mais il y a un prix à payer; le malaise.

Accepterais-tu d’être en déséquilibre ?

Au premier abord, pas nécessairement. J’en suis sûr !

Mais l’accepterais-tu si tu savais que ton esprit accèderait à des ressources inconnues, au non-dit de ton esprit ? Et qu’ainsi tu ouvrirais un sac plein de nouvelles idées. Bref, tu te découvrirais la capacité d’innover.

Ceux qui se créent des perturbations déstabilisent les personnes complaisantes, défient les médiocres, innovent et veillent à la croissance des gens et des entreprises. Ils modifient le statuquo, autant en eux que chez les autres.
Mark Sanborn

Si tu acceptais d’être en position de déséquilibre juste un moment, tu pourrais innover, créer un nouveau toi, une nouvelle façon d’être, de faire, d’être plus productif, de vendre à un marché que tu ne pouvais pas encore voir…

 

Innover pour découvrir ta mission de vie

Comme tu sais, innover demande de l’ouverture.

Il faut accepter d’être perturbé dans nos convictions, dans notre façon de faire. Dans ce que nous avons été jusqu’à maintenant !

Plutôt que de faire les choses comme je les conçois et comme je les ai conçues jusqu’à maintenant, si je me perturbais, comme dit Mark Sanborn dans son livre Le principe du potentiel, alors qu’arriverait-il?

D’abord, je vivrais une sensation désagréable. C’est certain car je serais déstabilisé…

Ensuite, je devrais m’ouvrir, me demander pourquoi j’ai toujours fait comme cela jusqu’à maintenant… Et enfin, avec le courage, j’arriverais à me demander :

  • Qu’est-ce que ça changerait si… ?
  • Y aurait-il une meilleure façon de… ?

Et là j’ouvrirais, (je m’ouvrirais) la voie à une idée, à une mission…

La mienne !

La voie du progrès est une pente rocailleuse, abrupte et qui vous met au défi.

Vous pénètrerez en terrain inconnu. Si vous gardez les yeux ouverts, vous y verrez des occasions que d’autres ne perçoivent ou ne voient pas.
Mark Sanborn

3 Et si ta mission de vie était d’être au service des autres?

Nous avons l’habitude que nos leaders soient des personnages notables, il est donc difficile d’admettre que gouverner, c’est servir.
Deepak Chopra

Servir les autres et servir une cause semble contradictoire avec la notion d’entrepreneuriat. Ce en principe, un entrepreneur, ce qu’il veut, c’est développer son entreprise…

Pourtant, les nouveaux leaders s’inspirent de plus en plus de cette conscience pour rallier fournisseurs, clients et employés à leur mission, à leur cause.

C’est d’ailleurs  l’histoire de Jeremy Moon, le fondateur des vêtements de laine mérinos Icebreaker.

Jeremy voulait avant tout créer l’histoire d’une fibre qui poussait sur un animal vivant dans les montagnes de Nouvelle-Zélande :

Au départ, je n’avais pas songé à devenir dirigeant. J’ai plutôt pris contact avec la fibre de laine mérinos sur un plan intime en raison de mon identité de Néozélandais, de mon amour de l’aventure et de ma confiance en la nature. Le leadership a vu le jour lorsque j’ai dû rallier les autres au concept d’Icebreaker.

Au départ… il s’agit de s’écouter ! De sentir la passion… Monter en soi.
Ensuite, d’écouter, de comprendre le besoin profond de ses clients futurs.
Même sans produit, sans service précis à offrir, l’idée, c’est de poser des questions…
Pour découvrir le besoin non encore comblé.

Qui devrions-nous écouter et pourquoi ?
À mon sens, le leadership a toujours consisté à poser les questions qui débouchent sur l’étape subséquente.
Jeremy Moon

 

Les leaders inspirants

Pour plusieurs leaders inspirants, l’entreprise doit offrir plus qu’un produit ou un service. Elle doit contribuer à la société, être un véhicule de conscience.

Et de plus en plus d’entrepreneurs y parviennent.

Bien que certaines multinationales aient peine à se réinventer en dehors de leurs résultats financiers records et de plusieurs scandales, pour y parvenir.

L’avenir appartient aux entrepreneurs qui se connecteront à leurs raisons d’être et qui la serviront de tout coeur.

Es-tu prêt à la trouver qui te fera vibrer jour et nuit ?

 

Tu es unique!

Chaque personne est unique sur terre. Et toi aussi, tu as ta mission de vie comme j’ai la mienne.

Et tu sais quoi, ma mission est d’aider des gens comme toi, à la recherche de cette place unique où tu seras invincible. Car tu peux la trouver TA place dans notre société qui a vraiment besoin de toi.

Aussi, j’offre un coaching totalement privé pour ceux qui cherchent sérieusement leur mission.

Marc Blais

Tu peux aussi joindre mon groupe Facebook Le défi d’être soi.